Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Capture (Kelley Armstrong)

11 Août 2009 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures curieuses

Non, mon cerveau n'a pas fondu au point de me limiter à la bit-litt. Bon, il s'avère que c'était le cas il y a une quinzaine de jours, quand je vivais l'horreur absolue de voir tous mes livres encartonnés et que je suis allée supplier les gentilles bibliothécaires qui sont mes nouvelles voisines de bien vouloir m'inscrire sans justificatif de domicile (oui, mesdames, je viens tout juste d'emménager, donc, non, pas encore de facture EDF... objet qui arrive ceci dit rapidement pour nous informer qu'une vingtaine d'euros vont être prélevés, suite au coup de fil au tarif prohibitif pour informer ces affameurs qu'un changement de nom serait le bienvenu sur notre ligne. Non que je tienne à payer. Juste à avoir le courant).
Bref.
Toujours est-il qu'il me fallait un truc simple. Parfois, j'ai envie de roman, de SF bien prise de tête, ou encore de Pratchett, là, que nenni! Un truc simple, n'importe lequel.
C'est d'ailleurs pour ça que j'ai attaqué par Capture, deuxième volet des aventures de... heu... Elena, unique femme loup-garou connue (heureusement que je n'ai pas été si prompte à le rendre qu'à l'emprunter et le lire!).
Avertissement: si vous avez des vélléités de lire la série, arrêtez-vous ici. J'attaque par le résumé du tome 2, directement.
Nous voilà donc face à Elena, coincée dans un avion pour aller rencontrer un vendeur d'informations précieuses concernant les loup-garous. Bien sûr, tout le monde sait que ça n'existe pas. Mais la meute est organisée et veilel au grain, se penchant sur tout ce qui peut être trouvé et risquerait de la faire sortir de l'ombre.
Elena fait ainsi la rencontre de deux femmes qui se prétendent sorcières... et s'avèrent l'être. L'annonce passée visait justement à attirer l'attention des loup-garous pour les mettre en garde: un organisme mal identifié capture les créatures dans leur genre!
Et devinez quoi, avec un titre pareil?
Au risque de faire la critique de haut niveau, je ne dirais qu'une chose: ce n'est pas mal fichu du tout, ce bouquin.
Objectif zéro prise de tête atteint, et avec un réel plaisir cette fois (non vraiment, oubliez Anita Blake), même si l'ensemble est bien prévisible, Kelley Armstrong sait ménager son suspens dans ce style typiquement anglo-saxon qui fait s'accélérer les rythmes et attendre la fin avec impatience, même si on se doute bien de ce qu'elle nous réserve.

Rassurez-vous, les prochaines notes vont enfin revenir à des choses sérieuses: j'avance, lentement, mais sûrement dans les Derniers jours de Pompéi. Idéal après une journée à décaper du vieux volet.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Karine :) 15/08/2009 17:03

J'ai bien aimé aussi même si j'ai nettement préféré le premier tome!!  Je pense que j'ai toute la série dans ma pile!!

Angua 20/08/2009 22:31


Je crois que je finirai par lire le premier tome aussi! Je suis chargée de l'emprunter, ce serait dommage de ne pas en profiter.