Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Articles avec #lectures jeunesse tag

L'expédition H. G. Wells (Polly Shulman)

21 Octobre 2017 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures jeunesse, #Lectures d'après Minuit, #Post-It

Retrouvailles avec la littérature jeunesse, suite.

Léo découvre le Dépot des Objets Empruntables de la ville de New York sur les conseils de son professeur de science, alors qu'il prépare un exposé sur les robots. Oh, et puis, un événement peu anodin : un beau jour, il s'est vu apparaitre en miniature sur son bureau, chevauchant la légendaire machine à voyager dans le temps de Wells...

Il fait là-bas la connaissance de la charmante Jaya, pour qui l'évidence s'impose : il est amoureux. Et décidé à devenir lui aussi magasinier, d'autant plus qu'il soupçonne que les objets empruntables ont bien des choses à lui révéler...

C'est distrayant, amusant, l'univers est bien léger et repose, au fil d'une histoire choupignonne et mignonnette. Dispensable, mais agréable.

Lire la suite

Quelques mots de jeunesse...

28 Septembre 2017 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures jeunesse, #Lectures d'après Minuit

... parce que pleine de l'enthousiasme de la rentrée, je fais le vieux pieux de me remettre à en lire pour mes élèves, et pour moi aussi.

Deux titres piochés au hasard en bibliothèque :

Boys don't cry, de Mallorie Blackman (l'auteur du fabuleux Entre Chiens et loups, excusez du peu !). Dante, 17 ans, ouvre sa porte sur une ancienne copine avec qui il avait vaguement couché un soir de cuite. Sauf que celle-ci est équipée d'une poussette, elle-même occupée d'une petite fille de 9 mois qui serait la sienne... être parent célibataire à 17 ans, vu du côté du père, du jour au lendemain. C'est à la fois cruel et plein d'espoir, une bonne surprise sur un sujet qui aurait pu me laisser de marbre, avec, rappelons-le, un auteur qui maitrise l'écriture.

 

Ma fugue chez moi, de Coline Pieré. Anouk, poussée à bout par le collège et un peu le reste aussi, décide de fuguer. Mais en période Noël en Alsace, toutes les auberges de jeunesse affichent complet... c'est finalement dans le grenier de sa propre maison qu'elle trouve refuge, observant ainsi les siens à sa recherche. Très vite lu, je l'oublierai rapidement, mais un moment assez agréable pour le conseiller à mes ouailles en mal de lecture.

 

Lire la suite

Divergente 2 (Veronica Roth)

7 Juin 2017 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures curieuses, #Lectures jeunesse

Parfois la curiosité pousse et on se demande pourquoi on se fait du mal.

Car si j'avais trouvé le premier tome distrayant et convenu, le deuxième... aïe, aïe, aïe. Je conseille aux âmes sensibles aux spoilers de s'éloigner.

 

Parce que j'irai à l'essentiel : c'est le foutoir à la fin du premier tome, guerre entre faction, morts en pagaille, et historiette d'amour pleine d'espoir. Tris et son bellâtre (oui, il est passé du statut de "personnage" à celui de "bellâtre) fuyaient vers une autre faction hors des murs, je caressais le vague espoir de savoir enfin ce qu'on trouvait à l'extérieur, mais non, il faut patienter encore.

Pour résumer ? C'est le bordel. Le système des factions a fait son temps, on tente de s'allier d'un côté, de l'autre, ça se trahit, et puis en fait non, ça jouait à l'espion et hop, on redevient ami. Mais les méchants restent très, très, très méchants, au point que quand The Big Boss meurt, le 2e attend déjà la place. Le couple devient niais, à grands coups de mensonges et de pardons ("si tu risques ta vie, je te quitte. Bon, ok, si tu recommences je quitte. Bon, ok, la prochaine fois alors."), ça gémit,ça bastonne, ça gémit encore. Et cerise sur le pompon : The Révélation : si Tris est divergente, c'est à cause de l'héritage familial. Un bref instant, on aurait pu croire à une héroïne qui n'en là que par ce qu'elle est, un scandale dans ces histoires de règlements de compte familiaux.

Et chantilly sur la cerise : il parait qu'il y a un truc dehors. Waouh. En c'est dans les premières pages du 3e tome que cette héroïne qui ne se passe pas d'accumuler les poncifs se dit que tiens, en fait, elle irait bien y faire un tour.

J'y du mal à dire tout le mal que je pense de ce roman, fini en diagonale. Pour la peine, je vais aller lire le résumé de la fin, histoire de savoir où tout cela voulait en venir, à supposer que ça aille quelque ailleurs que dans le mur.

Lire la suite

Le cri du hareng (Frédérique Loew & Leo Timmers)

6 Juin 2017 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures jeunesse

Pour maintenir ce rythme de folie d'un billet par jour (depuis au moins avant-hier !), une parenthèse jeunesse. On ne sait jamais, au cas où vous cherchiez un cadeau à faire ou une lecture très rafraichissante...

J'ai nommé, pour mon plus grand plaisir et celui de mon fils (deux ans et demi d'âge) :

Qu'a-t-il de si particulier pour que je l'évoque ici, quand on sait que chaque jour, c'est entre 5 et 10 livres au minimum que nous lisons ensemble ?

C'est un livre qui revient. Qui a été emprunté plusieurs fois, à des moments différents, et toujours avec le même succès. La première fois, il devait avoir moins d'un an, entre les couleurs et le ridicule décomplexé de ses parents qui poussaient des cris d'animaux, succès garanti. Pour un peu plus tard, quand il reconnaissait bien les animaux. Puis encore plus tard, puis à nouveau maintenant... et ça tombe bien, je l'aime beaucoup aussi, contrairement à d'autres niaiseries dont il ne se lasse pas (voire réclame avec avidité), il fourmille de détails qui m'amusent, et je ne suis pas contre avec un peu de connivence avec l'adulte. Et franchement, l'écureuil qui crie "Aya" pour casser ses noisettes, et le hareng qui pétarade... peut-être est-ce ma condition de mère de famille, mais ça suffit à me réjouir en fin de journée.

Lire la suite

Divergent (Veronica Roth)

30 Mai 2017 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures jeunesse, #Lectures d'après Minuit

"Attends, t'as jamais lu Divergente ?"

Question posée par une élève à une autre, le jour où j'employais le mot "altruiste" pour une raison totalement oubliée aujourd'hui. C'était il y a quelques mois déjà, et un vieux post-it mental avait ressurgi, me rappelant que je le lirais sûrement un jour. Vous vous en doutez, je manque toujours de lecture. Heu... de lecture légère, en fait. De celles où on pose son cerveau pour qu'il reboote, où on sait où l'on met les pieds, bref, une bonne dystopie jeunesse un peu noire, mais pas trop quand même. Avec un poil de bluette et de bons sentiments, si possible, mais en dose limitée.

 

Bon. C'était bien ça. Pas désagréable, on comprend pourquoi ça marche, et je compte même emprunter la suite, que demander de plus ?

 

 

Lire la suite

Les Disparus du Clairedelune (Christelle Dabos)

16 Avril 2017 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures jeunesse

A peine le premier tome refermé, l'évidence s'est imposée : il me FALLAIT la suite. Horreur : elle était empruntée à la bibliothèque où j'avais pris le premier... et c'est ainsi que je me suis retrouvée dans une situation qui s'est raréfiée ces dernières années* : j'ai couru à la librairie m'équiper.

 

Lire les deux à la suite m'a laissé un sentiment de gloutonnerie. J'ai tourné les pages, lu, vite, pour SAVOIR. Car, sachez-le, justement, j'ai compris que j'avais un peu perdu de vue l'essentiel dans mes lectures et ce qui peut m'y plaire, et finalement, même si les ficelles sont classiques et que l'ensmble obéit à des recettes connues, il faut se rendre à l'évidence, ces recettes fonctionnent.

Je ne vous raconterai car il est hors de question de spoiler, mais me voilà à ronger mon frein en attendant le prochain (et dernier ?) opus de la série. Ou allez, si, un tout petit peu : on prend le même plaisir à se lover dans cet univers qui se développe et fait du bien, à retrouver les personnages qui continuent à se découvrir et les secrets qui se révèlent progressivement, avec l'art des informations distillées juste comme il le faut. On parlait de recette, le dosage est juste, la cuisson parfaite, et la matière première de qualité.

 

* Pardon, amis libraires, ce n'est pas faute de vous aimer, mais la congruence de carences de temps et d'argent qui me font moins vous fréquenter, et un équipement conséquent en festival et par ailleurs...

Lire la suite

Les fiancés de l'hiver (Christelle Dabos)

11 Avril 2017 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures jeunesse

Voilà un titre que j'aurais pu (dû ?) lire bien plus tôt. Au point que sa lecture est devenue urgente quand j'ai appris que l'auteur n'était autre que l'une des invitées de la prochaine de Convention, gage s'il en est que le bouquin doit valoir d'être ouvert.

 

Ophélie est une Animiste, ce qui signifie qu'elle appartient à une famille douée pour se lier avec les objets, et sait les lire. Comprenez par-là qu'elle peut accéder à leur histoire, et donc à celle de ceux qui les ont eus entre les mains. De plus, elle a la particularité de pouvoir passer les miroirs pour se rendre d'un lieu à l'autre.

Dans cette société matriarcale, les Doyennes décident des unions à venir et ont choisi pour elle un fiancé qu'elle ne peut refuser cette fois. Un homme d'une autre arche, un homme du Pôle, leur union scellera le lien entre leurs familles... et Ophélie ne peut que garder ses réticences pour elle. Or, Thorn, le fiancé en question, fait sensation par sa goujaterie et son indifférence dans une société aux allures victoriennes, et le voyage vers la nouvelle demeure d'Ophélie augure d'une vie bien problématique...

Il y a des recettes qui marchent, et Christelle Dabos a su en trouver une : un univers créatif, de la magie sans en abuser, des personnages mystérieux et des rebondissements à tout va. On croit connaitre les ficelles, mais quand elles disparaissent, le doute n'est plus permis, voilà du bon, le page turner est efficace et jouissif, et on en redemande.

Lire la suite

Afirik (Lorris Murail)

5 Janvier 2017 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures jeunesse

Lu (et je n'en dirai pas grand-chose de plus pour le moment, mais comment voulez-vous que je compte en fin d'année si je ne liste pas, au moins ?) :

 

Je vous en dirai juste que bam ! Me voilà partie dans une trilogie, de bonne détente.

Lire la suite

Parmi les vivants - Abel (Valie le Gall & Alex Cousseau)

29 Décembre 2016 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures jeunesse

 L'été, dans un village rêvé avec rivière et forêt. Trois amis, Inoke, Vladimir et Esther font la rencontre de l'étrange Abel, drapé dans un manteau noir, qui préfère entrer par la fenêtre plutôt que par la porte et semble habité par un chagrin inconsolable...

Evidemment, le mystère dégagé par le personnage est au coeur de l'intrigue, à côté des balades à vélo, des sentiments naissants et des querelles d'adolescents qui fleurent bon l'enfance et un doux passage à l'âge adulte. Dommage que les réponses aux questions que se posent les héros semblent si évidentes, ou que les vilains garçons qui cassent les pieds de Vlad soient si enfantins.

Lire la suite

Pixel noir (Jeanne-A Debats)

22 Décembre 2016 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures jeunesse, #Post-It

On ne peut pas dire que Pixel puisse vraiment compter sur ses parents, surtout sa mère, qu'il ne voit qu'occasionnellement, et qui est bine trop occupée à créer des logiciels en tout genre qui vivent libres de droits et ont fait d'elle une légende... le jour où il fait une chute qui aurait pu être fatale (une sombre histoire d'escalade sur le toit de son pensionnat), il est plongé dans le coma et son esprit est mis au repos dans un univers virtuel qui devrait tout avoir d'une réalité parfaite, aux heures de cours près. Or, le programme a des ratés, et l'univers dans lequel il arrive est bien différent. Les adolescents y sont livrés à eux-mêmes, dans un monde chaotique, où la loi du plus fort s'est instaurée et n'est pas sans rappeler William Golding...

Pixel comprend vite que c'est en faisant profil bas qu'il a une chance de sortir, et qu'une piste intéressante se dessine du côté de Solfé, insaisissable jeune fille rebelle qui semble avoir compris les bugs de ce paradis raté.

C'est rapide, haletant, on croise des problématiques chères à l'auteure comme la question de la différence et du féminisme, et hop, conseillé à ma collègue doc et mes élèves par la même occasion.

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>