Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Abandons de la semaine: Walking dead, le Sorceleur

4 Septembre 2011 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

 

Retrouvant la boulimie de lecture qui me caractérise parfois, j'ai expérimenté des lectures d'après minuit qui m'ont laissée de marbre.

 

walking-dead-1.jpgTout d'abord, un comics, Walking Dead (qui de la série ou de la BD est sorti en premier?). Allée au bout du premier tome, je n'irai pas plus loin. Pourtant, je fais partie d'un très sérieux groupe de réflexion sur la conduite à tenir en cas d'invasion zombie, et j'ai lu très attentivement le Guide de survie de Max Brooks (on n'est jamais trop prudent). Mais là, non. Aucun accrochage, l'impression de voir s'empiler les poncifs et les ingrédients attendus de la littérature sur le thème, et rien ne m'a donné envie d'aller au bout des 13 tomes à ma disposition pour connaître le fin mot de l'histoire.

Vous voulez un résumé? Un flic se réveille d'une période de coma, pour trouver un hôpital puis une ville désertée. Un homme et son fils, installés chez ses voisins, lui expliquent ce qu'il a manqué: "ils" attaquent, ne sont pas bien malins (on parle de zombies), les survivants ont fui vers les villes où le gouvernement leur a promis protection. Bien sûr, le flic part vers Atlante en quête de sa femme et son fils (quelle surprise!), y trouve des survivants, et il s'avère que la protection promise n'est pas franchement efficace si on se fie aux charniers de militaires en pleine rue.

 

Un roman où je ne suis pas allée au-delà de la cinquantaine de pages: Le Dernier voeu, sorceleur.jpgd'Andrzej Sapkowski. Roman, non, nooSFere nous apprend qu'il s'agit en réalité de six nouvelles mettant en scène le même personnage, qui m'a laissée totalement indifférente. Peut-être ai-je commencé dans de mauvaises conditions, en attendant un bus qui n'arrivait pas? Patienter avec un roman/recueil qui s'ouvre par l'arrivée d'un mystérieux magicien dans une auberge ne me convient pas... on le voit ensuite venir à bout d'une malédiction, qui avait fait d'une jeune fille une strige. Moui. J'ai renoncé peu après le début du récit suivant, sans regrets.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Acr0 05/09/2011 09:26



Le plus important est de savoir dire "non" à un livre ;)



Angua 05/09/2011 18:44



Tout-à-fait!