Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Mission Basilic - Honor Harrington, tome 1 (David Weber)

4 Janvier 2010 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

mission-basilic.jpgSouvent, pour ne pas dire quotidiennement, j'ai l'impression de n'avoir rien lu en matière de SF. Du coup, me donner l'illusion de pallier une énorme lacune est un sentiment récurrent quand je ne lis pas une franche nouveauté!

Au début des dernières vacances, je suis entrée dans une nouvelle librairie pour m'acheter un livre, évènement rarissime  s'il en est, et ce fut Mission Basilic, au sujet duquel j'avais lu nombreuses éloges et quelques blâmes, mais un bouquin qui me donnait l'impression, encore, une fois, d'être vraiment la dernière inculte et qu'il me fallait donc lire dans la plus extrême urgence!

Honor Harrington, donc, vient d'être promue capitaine de vaisseau, et suite à de fourbes manoeuvres politiques, et utilisée comme fusible et envoyée au fin fond de la galaxie assurer la sécurité autour de la planète Méduse. Un poste a priori sans grand intérêt, mais qui, vu de près, s'avère une vaste impossibilité pour qui veut mener à bien sa mission.
Heureusement, Honor, n'est pas femme à se laisser abattre, malgré les regards hostiles lancés par son équipage et l'inexplicable mutisme de son second, pourtant professionnel sous d'autres juridictions, et, forte d'une maxime très  la mode de nos jours, fait travailler plus pour... pour faire son boulot en épuisant les troupes.
Et elle s'en sort brillamment, tirant le meilleur de chacun, au point d'obtenir rapidement des résultats qui font parler d'elle dans les plus hautes sphères, cela malgré un certain nombre d'étrangetés observées chez les autochtones de la planète, habituellement plutôt paisibles...

Soyons honnête, il s'agit d'un excellent roman d'aventures, et d'une peinture des voyages stellaires et des batailles spatiales qui fait rêver par son réalisme (si, si, le réalisme peut faire rêver). Objectivement, j'ai trouvé de roman plutôt bon, malgré...
Malgré.
Malgré le suintement de bons sentiments et de valeurs américaines qui inonde chaque page. Au final, nombre de passages m'ont agacée au plus haut point. Honor est un personnage froid, purement professionnel, sans existence aucun en dehors d'un épisode de son passé évoqué lors de son arrivée à proximité de Méduse, et même son étrange chat sylvestre ne parvient à lui donner une réelle humanité. Et pour tout vous avouer... j'ai eu l'impression de lire un film de guerre américain tels que je les exècre, où une entité militaire agit aveuglément au nom du devoir, toujours manipulé par de sombres intérêts politiques ou financiers... Je sais que la réalité est ainsi faite. C'est sans doute pour cela que cette vision des choses me gêne autant, je lis aussi pour rêver...


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mission 29/09/2014 13:36

C'est vrai que le côté manichéen dans cette histoire peut-être dérangeant, mais pour un amateur d'épopée spatiale comme moi, cette série reste quand même une référence. Quant à Harrington, avec lui c'est tout ou rien, on l'adore ou alors on le déteste.

Angua 29/09/2014 20:16

Cher Mission, que je soupçonne d'être un robot (mais je suis polie, et on ne sait jamais, au cas où la Singularité ait lieu plus tôt que prévu), je me permettrais quand même d'observer qu'Harrington... est une femme.

claire 05/04/2010 15:53



Bonjour,


je suis fan de cette série. Je reconnais que certains volumes de la série n'ont pas la même qualité. Le personnage central est une sorte d'Albator au féminin. On lui demande de montrer ce côté
froid et elle obtient de son équipage le meilleur de lui même, pret à la suivre aveuglement et à donner le meilleur de lui même. On comprend mieux son histoire en lisant les ouvrages.. elle
connaitra l'amour, la trahison, le deuil, la souffrance... mais elle continura de défendre son royaume...


Cet auteur a su creer un mode, un univers qui lui est propre, même si tous les tomes ne se valent pas et qu'on peut reprocher des longueurs ou des passages difficile à lire surtout quand il parle
des voiles et de la technique de propulsion...


La série est chez atalante et sort en livre de poche.. Bonne lecture à tous...



Orkan Von Deck 15/03/2010 00:10


malgré mon antiaméricanisme primaire, je pense que j'aimerais beaucoup lire le premier tome au moins de la série.

Peut on le comparer au cycle d'Ender ? 


Angua 15/03/2010 08:30


A priori, c'est moins bien... mais je dis bien "a priori", car (honte à moi!) je n'ai pas encore lu Ender...


praline 10/01/2010 01:15


Belle année 2010 pleine de belles lectures !


Angua 10/01/2010 11:11


Merci! A toi aussi!