Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Lus en octobre

13 Octobre 2018 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Post-It, #Micro-Billets

Je cours déjà après le temps. A moins que je ne remplisse trop mes journées ? J'ai même relu des livres depuis qu ej'ai entamé cet article de récapitulation.

Toujours est-il que ces derniers jours, j'ai lu :

La cinquième saison, de N. K. Jemisin. Le fameux roman qui a obtenu un Hugo pour le premier tome, puis pour le deuxième, puis pour le troisième, rien que ça. Autant dire qu'on s'attend à quelque chose d'exceptionnel à la lecture. C'est bon objectivement très bon, mais j'en attendais tellement que j'ai été un peu déçue...

 

Ensuite, arrivé Bonheur, de Jean Barré. Dystopie où la société de consommation l'a emporté, allant au bout de la déshumanisation des consommateurs. Un roman très fort, malgré des airs de déjà vus, qui mériterait (comme le précédent) que j'en parle plus longuement. Et cette couverture ! Regardez comme elle est belle, une fois enlevé le bandeau moche :

Rayon SF, j'ai fini avant-hier un page turner qui m'a duré une paire d'heures, Esmeralda, de Bernard Fischli. Histoire convenue d'une terraformation/colonisation qui semble mal tourner, où le personnage principal est un ancien gros dur venu chercher une vie nouvelle. Agréable sans être révolutionnaire.

J'ai aussi fait une tentative réaliste, sur un roman avec lequel je pensais ne pas pouvoir me tromper, entre son succès et les retours dithyrambiques qu'il y a pu avoir autour de moi. Je me suis ennuyée ferme pendant la première moitié, un peu moins ensuite sans avoir de révélation, et j'ai jeté l'éponge au début du deuxième tome. Pardon pour le spoiler, si vous souhaitez lire l'Amie prodigieuse, mais honnêtement, je ne lis pas pour retomber sur des histoires de femmes battues, le monde réel est bien assez laid comme ça. Et le personnage qui semble tant fasciner me parait profondément malsain. Déception, déception, voire agacement.

Et je ne vous en ferai pas le détail, mais j'ai plongé dans la collection Petites poches de Syros (dont je ne ferai rien pour l'instant, trop rude pour les élèves auxquels je pensais), et sachez qu'on y trouve de chouettes histoires, même pas niaises.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article