Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Marivaux

12 Juillet 2018 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures classiques, #Post-It, #Vie de prof

Ou "plongée saisonnière dans de grands projets agrégatifs".

Ou, plus concrètement, comment je me replonge dans la littérature classique que je néglige sûrement trop. Même si cette année, je me dis que je retournerais bien passer les épreuves écrites, pour le bouillonnement cérébral qui les accompagne...

Trois pièces de Marivaux sont au programme, donc. La Dispute (lue il y a trop longtemps pour en avoir un souvenir net), La Fausse suivante et la Double inconstance. Avant de m'y plonger, je venais de relire L'Île des esclaves et d'y réfléchir un poil sérieusement puisque mes élèves de 4e auront droit à leur chapitre sur le sujet cette année.

Vous savez quoi ? Je l'avais déjà lu un peu, peut-être étudié ailleurs qu'avec des lycéens. Mais pour la première fois, le texte m'a sauté aux yeux. Je sortais de l'Île des esclaves, j'étais au milieu de la Double inconstance, et quand chose m'a parlé. En fait, ce qu'écrit Marivaux... est terriblement brillant. Certains passages me rappellent furieusement Voltaire (où je comprends mieux pourquoi ce dernier se sentait mis en concurrence avec lui), et je continue ma lecture de ses pièces, toutes autres lectures cessantes (provisoirement, rassurez-vous), avec délectation...

Et pendant que j'y suis, j'en profite pour conseiller aux collègues qui se demanderaient quelle édition choisir pour leurs ouailles de se tourner vers la Bibliocollège : des questions très exploitables, et un lexique éclairé ! 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article