Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le labyrinthe des gardiens - Mémoires, par lady Trent, t.4 (Marie Brennan)

29 Juin 2018 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

N'est-il pas choupignon, ce dragonneau qui sort de sa coquille ?

 

Ma médiathèque étant décidément formidable, le 4e volume des aventures d'Isabelle Camherst, alias lady Trent, y est arrivé alors qu'il est fraichement sorti. Et je ne me suis pas privée de me me jeter dessus, comme la misère sur la pauvre monde, impatiente que j'étais de savoir comment allaient se poursuivre les aventures scientifiques du personnage (et à quel moment elle recroiserait Suhail, archéologue avec qui l'association était l'évidence même).

Cette fois-ci, la voilà envoyée en Akhie, région désertique aux allures de Sahara ou d'Egypte, au service de l'armée. Avec Tom, son alter ego, ils ont pour mission de faire se reproduire des dragons, ou au moins, de faire avancer sérieusement la recherche dans ce domaine. Évidemment, les choses ne sont pas si simples, Isabelle est perpétuellement confrontée au fait d'être une femme mais moins qu'aux dangers destinés en grande partie à saboter leur travail.

Dans une ambiance digne des Mille et une nuits, leur quête les mène dans le désert, pour observer la parade nuptiale des dragons, la ponte de leurs œufs, et, pourquoi pas, assister à quelques éclosions. Au passage, un enlèvement, un retour en ville, une tentative d'empoisonnement, des embûches qui se succèdent et les retrouvailles tant attendues avec Suhail, pour un final digne d'Indiana Jones. Et puis, un humour plus présent encore que dans les autres tomes, un humour pince-sans-rire, jusqu'à la scène de déclaration d'amour (dont on pouvait craindre le dégoulinement de niaiserie, depuis le temps qu'on la sentait venir), qui pour une fois a la mérite d'être rapide, efficace, et même atypique.

Final qui pourrait clore la série, et je suis d'autant plus curieuse de voir ce que dévoilera le dernier volume (prévu en novembre...). Certes, les questions demeurent nombreuses sur les draconiens, peuple disparu dans la nuit des temps, et Isabelle trouvera toujours à approfondir sa connaissance des dragons, sans même parler des relations tendues avec le Scirling, pays d'origine de lady Trent, et d'autres nations, mais... nombre de choses se concluent ici.

Et pendant que j'y suis... chers éditeurs de l'Atalante, si vous passez par ici, sachez que je vous aime beaucoup. Vraiment. Vous faites partis des plus représentés sur mes étagères. C'est un très beau livre, encore une fois, au papier, à la belle mise en page, et avec des illustrations magnifiques. Mais la couleur marron des caractères... non, vraiment, c'est sans pitié pour les taupes.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article