Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le voyage du Basilic (Marie Brennan)

24 Mai 2018 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Un journal semi-littéraire

Quelle honte. Je n'ai pas parlé ici des précédents tomes des Mémoires de lady Trent. Au-delà de la honte, infamie, pourrait-on dire. Consolons-nous à l'idée que j'en ai parlé ailleurs, et que je me rattrape vaguement aujourd'hui.

 

Isabelle Camherst, a.k.a. lady Trent, repart en quête de dragons au nom de la science. embarquée cette fois-ci à bord d'un navire qui n'est pas sans rappeler le Beagle de Darwin, nous repartons avec elle en voyage dans des terres lointaines et méconnues du Scirland, contrée qui a tout de l'Angleterre victorienne. La politique se mêle de ses recherches, les autorisations en tout genre ne sont pas toujours simples à obtenir et être une femme, aussi affirmée soit-elle, reste complexe dans un monde d'hommes, éléments qui nous sont familiers depuis le début de la série.

L'une des nouveautés réside dans l'arrivée de Jake, son fils de neuf ans, à ses côtés, et la rencontre avec Suhail, autre passionné avide savoir, lui-même archéologue spécialisé dans la civilisation draconienne. Du sang neuf et fascinant, la biologie et la science se retrouvent aussi pour attirer l'attention du lecteur vers de nouvelles questions, et j'avoue une certaine avidité à trouver des réponses au fil de ma lecture... d'où une vague déception à la fin. Vague seulement, car je croyais avoir affaire à la fin d'une trilogie et rester sur ma faim. Que nenni, deux autres volumes arrivent, le 4e étant publié ces jours-ci. Il n'est pas beau, le hasard ?

Et puis, des scènes grandioses et émouvantes, une chevauchée de dragons par ne citer qu'elle...

Et enfin, la parenthèse toute personnelle. L'avertissement. Ce texte est imprimé en bleu. En BLEU. Ok, c'est beau, cela donne du cachet, en rajoute aux illustrations (sympathiques), mais, boudiou, c'est impitoyable, et j'ai eu des sueurs froides en commençant ma lecture à la lumière électrique, en me demandant si ma vue était en train de mal virer. Là franchement, tous mes neurones n'ont pas été disponibles pour le texte...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article