Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Celle qui n'avait pas peur de Cthulhu (Karim Berrouka)

4 Avril 2018 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures curieuses, #Post-It, #Micro-Billets, #ChallengeABCImaginaire2018

J'aimerais en parler longuement.

J'aimerais aussi en parler longuement ailleurs.

Parce qu'à l'origine, c'est pour ailleurs que je l'ai reçu, mais je l'ai néanmoins mis dans le challenge, so ? Il faut dire que j'avais une furieuse envie de le lire, et que je suis jetée dessus comme la misère sur le pauvre monde à son arrivée. L'effet Berrouka, sûrement.

Ingrid mène une vie qui n'a rien de particulier, et se découvre un beau jour Centre du Pentacle. Rien que ça. Qu'est-ce que cela signifie ? Qu'elle a un rôle clef à jouer dans le retour sur Terre du vénérable Cthulhu, et que l'avenir de l'humanité est entre ses mains. Et c'est ainsi que les différentes sectes affiliées aux Grands Anciens lui tournent autour, avec plus ou moins de bienveillance, qui pour voter l'éradication de l'espèce humaine, qui encore pour la préserver. Vous l'avez compris : l'heure est grave, et Ingrid n'est pas genre à se laisser impressionner tant qu'elle peut remplir son frigo.

Soyons honnête : j'ai été déçue. J'ai beaucoup aimé néanmoins, mais... après Le Club des punks contre l'apocalypse zombie, la barre était haute, ajoutons à ça le fait que Lovecraft et ses créatures m'aient toujours plus ou moins laissée de marbre... Honnêtement, c'est un bon roman, qui se laisse parfois tenter par le n'importe quoi mais n'ose y plonger, et les visites chez les adorateurs de Yog Sothot ou Dagon sentent un peu la référence pour les connaisseurs, dont je ne suis pas. Et puis, une construction où on s'ennuie un peu, Ingrid visitant successivement les QG des adorateurs, entre deux rendez-vous avec un ex douteux ou mystérieux employeur.

Bon, attendons le prochain. Peut-être vais-je quand même ajouter du Lovecraft à me liste d'envie de lecture sans fin.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article