Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Vestiges (Laurence Suhner)

29 Août 2013 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

Couverture

Encore un nominé au Rosny de cette année ! Lequel est d'ailleurs allé à Points Chauds, merveilleux roman de Laurent Genefort qui le valait amplement.

Malgré les résultats, j'ai persisté dans mon projet de lire les finalistes et enfin terminé Vestiges. Oui, enfin, car les premières centaines de pages auraient pu venir à bout de ma patience si je n'en avais pas entendu de bonnes choses à plusieurs reprises.

A priori, Vestiges avait tout pour me plaire. Une planète mystérieuse où l'homme s'est installé depuis suffisamment longtemps pour que la colonie envisage de devenir indépendante, de mystérieux évènements, un artefact aussi immense qu'impénétrable en orbite... Haziel, mécanicien scientifique à ses heures, s'embarque dans les fouilles d'Ambre Pasquier pour creuser la glace qui recouvre la planète en un endroit bien précis. Pour l'équipe qui l'envoie, il s'agit d'un point de collapsus qui causerait les accidents inexpliqués des mineurs, pour elle, il s'agit de répondre à une étrange injonction qui l'obsède dans son sommeil. La question des miliciens qui prennent une place de plus en plus grande sur Gemma ne la concerne pas, pas plus que celle des indépendantistes à qui on voudrait faire porter le chapeau des accidents sus-mentionnés.

Pourtant, la lecture commence poussivement. Que d'introspections, de répétitions, de réactions attendues chez les personnages ! Heureusement, le plaisir est ailleurs, notamment dans ce fameux mystère qui se dévoile peu à peu dans les sous-sols de Gemma, et le suspens entretenu par la présence d'une étrange créature, dont on se demande ce qu'elle vient faire là lors de son apparition...

Plus d'une fois, j'ai râlé (du shampoing parfumé à la pomme ? sérieusement ?), mais je me suis finalement attachée aux personnages, aussi caricaturaux soient-ils parfois. En partie à cause de l'effet pavé que du scénario, où il suffit d'arrêter d'attendre de grandes surprises pour se contenter de déguster un roman d'aventures où une bande de gosses peuvent devenir deus ex machina sans que cela ne gêne personne. Et puis, malgré leurs défauts, ils sont plein d'humanité ces personnages... il s'avère que Vestiges est le premier tome d'une trilogie que je ne finirai sans doute pas, même si sa fin appelle clairement à la suite, mais je ne vais pas cracher sur les quelques délicieuses heures passées dans mon canapé à le terminer.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

go to this site 26/12/2013 13:00

Laurence Suhner, the author of Vestiges has got a lot to offer if h continues writing like this. The Vestiges had been so intriguing that I read the book in a single sitting! Glad that there is a sequel for the book!