Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Mise à jour de Liste à Lire

31 Août 2012 , Rédigé par Angua Publié dans #Un journal semi-littéraire

Quelque part dans ce blog, traînait une liste de titres à lire. Des livres que j'ai, qui sont sagement rangés (et il vaut mieux pour ma sécurité, je risquerais ma vie chaque nuit passée près de ma table de chevet si je pratiquais la PAL). Une liste si poussiéreuse que je n'arrive même pas à remettre la main dessus, d'ailleurs, c'est dire l'importance que je lui donnais.

 

En ces lendemains d'événement-science-fictif-annuel-à-forte-charge-émotionnelle, en cette veille de rentrée (événement par lequel, à l'heure actuelle, je n'arrive pas à me sentir concernée), je me dis que faute de noter des trucs sur mes lectures du mois, je pourrais tenter, je dis bien tenter une liste de trucs à lire prochainement. Dans un futur hypothétique pas trop lointain de préférence. Avant les Utopiales, par exemple, même si en me fixant une date-butoir, l'anarcho-bordélique qui sommeille en moi grommelle déjà.

 

Dans un monde parfait, donc, prochainement, je devrais lire :

- Le Dieu était dans la lune, d'Hervé Thiellement, fini le 4 septembre !

- Les tangences divines, de Franck Ferric fini le 6 septembre 

- H.P.L., de Roland Wagner fini le 6 septembre

- Les faux-monnayeurs, de Gide fini le 14 septembre

- Dune, tomes 1 et 2, de Frank Herbert (lus au lycée... l'heure de la relecture a sonné, je ne me souviens que d'une histoire de vers géants, de distilles et de désert, soit bien peu de choses) Tome 1 fini le 9 septembre, tome 2 le 18.

- trois pièces de Musset dont le titre m'échappe : Il ne faut jurer de rien, lue le 16/09, restent On ne badine pas avec l'amour lu le 20 septembre et Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée.

- Géante Rouge n°11, le dernier Galaxies

- Cette chère humanité, de Philippe Curval

- une BD, type "roman graphique", prêtée depuis des lustres, dont j'ai totalement oublié le titre

- Sanshodo, de Jean Milleman.... et au 3 octobre, le tout fut fini !

 

Bon.
Et tout ça spontanément, sans réfléchir. N'imaginons pas ce que ça donnerait si je quittais mon bureau pour aller réfléchir devant ma bibliothèque.

En supposant que je ne mette pas les pieds dans une bibliothèque, que je ne redécouvre pas de truc oublié sur une étagère, qu'on ne me prête rien, que je ne franchisse pas le seuil d'une librairie, que mon entourage (qui contient son lot de (gros) lecteurs) ne me mette pas de trucs dans les mains, que je n'ai pas d'envie frénétique de tel roman, là, tout de suite maintenant... c'est peut-être jouable. Mais finalement, il y a longtemps que je ne m'étais pas sentie si prétentieuse !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article