Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Lectures de septembre

3 Octobre 2011 , Rédigé par Angua Publié dans #Un journal semi-littéraire

Entre lire et blogguer, il faut parfois choisir et ce mois-ci, j'ai préféré lire. Ayant décidé de rendre à ce blog sa vocation première (garder des traces de mes lectures), voilà donc la liste de mes lectures non-chroniquées du mois.

 

Au rayon BD:

 

Polina (Bastien Vives) : … sans m’être tombée des mains, cette BD ne m’a pas du tout convaincue. Polina est russe, danseuse depuis sa tendre enfance, hésite entre un professeur et un autre, entre une troupe et un changement de vie… le genre de scénario qui me laisse (hélas ?) de marbre. Seul élément intéressant (pour moi qui n’y connais rien en BD) : la grâce de la danse suggérée par des dessins faussement grossiers.

 

La Guerre éternelle (Marvano, Haldeman), tomes 1 à 3 : Une guerre interstellaire oppose les hommes et des aliens dont ils ignorent tout. Le personnage principal est un guerrier, qui revient parfois en permission sur une terre qu’il ne connait plus, les voyages à la vitesse de la lumière entrainant bien des sacrifices. Quelques longueurs avec ces va-et-vient, mais au fond une réflexion intéressante sur la guerre et les conflits, sans parler des évolutions possibles et déprimantes de la société humaine. Il paraitrait qu'elle mérite relecture, ce qui est bien possible.

NB: En vérifiant le nom des auteurs, j'ai découvert l'existence d'un roman du même titre, lequel a précédé l'autre?

 

Mezek (Yann et Juliard) : Une BD réaliste pour une fois ! Qui nous esquisse les relations entre aviateurs en Israël, peu après la création de l’état, alors que la seconde guerre mondiale vient de s’achever. Une période dont j’ignorais tout dans cette partie du monde, avec en plus un scénario et des personnages qui tiennent la route.

 

Le complexe du chimpanzé, tomes 1 à 3 ( Marazano, Ponzio) : Une capsule spatiale d’origine non identifiée s’échoue en pleine mer, non loin d’un croiseur américain. Une fois celle-ci à bord, ses occupants prétendent l’impossible : ils seraient Armstrong et Aldrin, et viendraient seulement de décoller du sol lunaire après avoir été les premiers à y marcher. Les deux premiers tomes sont tout bonnement excellents, aussi bien graphiquement que scénaristiquement, entre visions fabuleuses de l'espace et dilemmes personnels de l'héroïne... quel dommage que la fin soit si simple!

 

Vinland saga 1 à 4 (manga): Du viking, du pillage, du sens de l'honneur... rien de transcendant, mais je m'y suis néanmoins laissée emporter.

 

Romans, adulte et jeunesse:

Les exoterriens (Chadenat) : deux amis d’internat sont passionnés par l’astronomie. Et pour cause : celui qui convertit l’autre attend des nouvelles de son grand-père, aviateur mystérieusement disparu qui aurait été enlevé par des aliens !

 

La Guerre des livres (Grousset)... J'en suis si déçue que je ne préfère pas en parler.

 

La faune de l’espace (Van Vogt) Où on découvre le nexialisme, science qui consiste à rassembler toutes celles déjà pratiquées par l’homme. Si au début d’un voyage d’exploration à travers la galaxies, tout un équipage est aussi sceptique que méfiant, il s’avère au fur et à mesure des (mauvaises) rencontres que son seul représentant, Grosvenor, a effectivement un pouvoir bien supérieur aux autres. Peut-être ont-ils raison de se méfier, mais peut-être les hommes sont-ils incapables de prendre collectivement les bonnes décisions ? Oui, les hommes, pas un seul personnage féminin dans ce roman. Sexisme ?

 

Palimpsestes (C.Stross) : Voyages dans le temps… un texte raté, ce qui est bien dommage quand on a déjà apprécié Stross par ailleurs. Au moins un intérêt à cette lecture : elle m’a décidée à enfin lire Poul Anderson.

 

Artères souterraines (Warren Ellis) : Lecture longtemps repoussée, pour cause d’a priori absolument infondé. Rangé au mauvais endroit (sur la table de nuit), je lui préférais chaque fois des choses légères puisque je le croisais au milieu de la nuit… et pourtant ! C’est loin d’être frais, mais vraiment drôle si on ne laisse pas émouvoir par les scènes et allusions scabreuses évoquées par le personnage principal, détective notoirement poissard chargé de retrouver un improbable bouquin.

 

Rayon nouvelles et policier:

 

Une incroyable histoire (William Irish)

La ligue des rouquins, Un scandale en Bohême, Cinq pépins d’orange, Le mystère de la vallée de Boscom (Arthur Conan Doyle). Oui, j'ai fait quelque chose de décidément très mal pour ma PAL en téléchargeant l'intégralité des aventures de Sherlock Holmes.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Violette 05/10/2011 16:49



je ne connais aucun titre! mais pareil de mon côté : j'ai à la fois du mal à trouver du temps pour écrire un article, à la fois, bcp de mal à trouver du temps à aller sur les autres blogs...
pffffff c'était bien les vacances!