Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le fils de l'homme (Robert Silverberg)

12 Août 2010 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

fils-de-l-homme.jpg"Il est seul et nu. Il n'a pas de souvenirs. Le monde a disparu. Et voici qu'un oiseau lui défèque dessus. Ça crée une relation."

Clay se réveille dans un univers inconnu. Après avoir progressivement repris conscience de son corps, il fait une première rencontre avec une étrange créature, Hanmer, qui lui apprend qu'il est arrivé dans ce monde par le flux temporel...

Clay, homme de notre siècle, s'est retrouvé projeté dans un futur lointain, où cohabitent plusieurs versions de l'homme, mais aussi des incarnations de ses pensées, de ses concepts, de... de l'homme, ce qui le fait et ce qu'il fait.

Chaque chapitre ouvre une réflexion différente, pose un monde autre à la découverte duquel Clay ira avec un esprit toujours ouvert, prêt à découvrir chaque facette de l'humanité.

Foin d'histoire au sens classique ici. Ce livre (peut-on vraiment parler de roman?) est un voyage dans l'esprit humain, invite à la réflexion, à la rêverie... déroutant car on en perd parfois le fil, et quand on se penche de près sur celui-ci, chaque paragraphe permet une rêverie sans fin. La difficulté est finalement de trouver la bonne distance, celle qui permet d'avancer dans sa lecture en prenant le temps nécessaire pour savourer chaque ligne.

 

Ce texte est aussi beau qu'insaisissable. Certes, il donne l'impression d'avoir été écrit sous acide, et transpire le mysticisme mais donne envie d'y revenir car la plume est si riche qu'il trouverait facilement sa place auprès des recueils de poésies où on pioche de temps à autre quelques vers pour s'en imprégner et les savourer.

 

Pour en savoir plus: des critiques bien plus inspirées que la mienne sur nooSFere!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Violette 13/09/2010 09:42



je crois que j'aurais bcp de mal...