Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le Dieu était dans la lune (Hervé Thiellement)

17 Septembre 2012 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

dieu-lune.jpg Labette est une anibulle, ver géant qui peut voyager dans l'espace à une vitesse supraluminique (une histoire de trous, comme vous vous en doutez), et qui, comme tous les membres de son espèce, peut transporter n'importe quel vaisseau dans ses spacieux boyaux. Après qu'elle a sauvé Gont alors qu'il pensait ses dernières heures arrivées, ils s'associent pour écumer l'espace : si on sait peu de choses sur les anibulles, une est certaine : elles aiment la compagnie ! Leurs pérégrinations les amènent d'ailleurs à étoffer l'équipage avec un dénommé Lursu et d'avenantes créatures féminines dont l'une n'a d'humaine que l'apparence (et encore, quand elle le veut bien).

Pendant ce temps-là (ou à peu près), sur une planète lointaine, Hein Friedrich Lichtenstein Kronstadt, universitaire, embarque avec son exo-sociologue de fille pour poursuivre ses travaux en toute tranquillité... mais, paf, patafrac, c'est le drame : leur astronef est mis hors d'état par un tir à l'origine mal définie ! Heureusement, Labette et ses occupants passaient par là et viennent à leur secours, et nous voilà complets pour se pencher enfin sérieusement sur le cas d'un coin de la galaxie où il semblerait, qu'en ces périodes pourtant futuristes qu'on se prend toujours à espérer éclairées (enfin, moi, personnellement, ça me le fait toujours), une religion des plus obscurantistes se soit développée... car oui, sachez-le, le Dieu était dans la lune. Et comme tout esprit en voie de développement livré à lui-même, il tâtonnait avec ce qu'il avait sous la main, et même s'il s'agit de tous les savoirs disponibles dans l'univers, un peu de recul sur tout ça lui manque encore...

Chose assez inhabituelle, avant que j'écrive sur ce blog, je suis allée lire d'autres articles sur ce roman. Et me voilà bien ennuyée car à peu de choses près, j'ai l'impression que je vais répéter ce qui a déjà été écrit ailleurs... quand c'est le cas d'habitude, je ne le sais pas, ou après, une fois que le tout est publié !

Tant pis, je me lance...

Le Dieu dans la lune est un Space Op' bien sympa, qui se lit rapidement mais dont je crains d'oublier aussi vite un certain nombre de détails si j'en juge au mal que j'ai eu à retrouver les noms des personnages... ce qui m'en reste, par contre, et me marque particulièrement, c'est l'idée générale. Nous sommes dans un roman d'aventures léger et revendiqué comme tel, qui effleure des problématiques complexes, plus ou moins sans avoir l'air d'y toucher. J'ai trouvé la réflexion amorcée intéressante, j'avoue que j'aime bien quand la SF flirte avec la métaphysique, mais... mais j'en aurais aimé un peu plus, finalement.

 

Rectificatif du lendemain, le cerveau mieux lancé pour cause qu'il n'a pas passé une journée entière face à des meutes d'élèves avides de savoir :

L'auteur vient de me rappeler que Labette n'est pas un ver, mais, "une sorte de gros dragon marsupial avec des flotteurs pour ailes et une large queue à écrabouiller les statues."... et il a raison ! L'influence de Dune est là, je crois que j'abuse un peu trop de l'Epice, même si j'ai compris que l'erreur vient aussi des trous (de ver) et des ailerons qui sont sur Labette... mon esprit a dû les transformer en matériel de forage, du coup, ça se tenait !

Pardon, M'sieur Hervé !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sami 01/07/2013 14:47

Cher Monsieur Thiellement:

Excusez mon francais.

Ma soeur Laila et moi Sami etait amis en Egypte avec Aida.

Comment pouvez nous la contacter?

Merci.

Sami Ambar