Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le Bossu (Paul Féval)

24 Avril 2011 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures classiques

bossu.jpgLecture impromptue auto-suggérée suite à la lecture du sujet d'un appel à textes (aux Editions Rivière Blanche, dont on ne parle pas assez!).

Est-il besoin de résumer le Bossu, de présenter Lagardère? Hum? Pour les incultes (dont j'étais jusqu'à il y a peu!), Lagardère est un virtuose de l'épée, et a surtout un sens de l'honneur hors normes. Quand il est présent par hasard la nuit de l'assassinat du duc de Nevers, il ne peut qu'écouter son coeur et promettre de sauver l'enfant que celui-ci lui confie peu avant d'expirer, la jeune Aurore, alors agée de deux ans.

Une vingtaine d'année plus tard, l'ignoble Gonzague, assassin du susmentionné duc, est marié à sa veuve qui l'ignore dignement depuis toutes ces années. Or, Gonzague est, comme nous venons de le dire, ignoble (puisque c'est le méchant, et un méchant très méchant, sans scrupules, prêt à tout pour arriver à ses fins) et bien décidé à profiter de l'héritage de l'enfant disparue. Qu'à cela ne tienne! Il débusque une jeune fille qui tiendra le rôle, tandis que sa demeure s'ouvre à la spéculation parisienne, et ne prend pas garde au curieux bossu qui vient s'installer dans la niche de son chien. Il a grand tort...

 

 

Classique du roman feuilleton et du roman de capes et d'épées, je dirais que le Bossu est une lecture... intéressante? On s'y prend au jeu, mais je ne suis que peu sensible à la succession de rebondissements qui mènent à la fin, convenue depuis... les premières pages? Ceci dit, je conçois que ce soit un classique de la littérature populaire. Les personnages sont devenus des archétypes qu'il est amusant de voir dans leur milieu d'origine, mais, comme pour Les Soldats de la Mer... j'ai peiné à la finir. Serait-ce le signe de ce que d'autres bloggeuses appellent la "panne de lecture"? J'en frémis... je crois que cela ne m'est jamais arrivé auparavant...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

orkan Von deck 28/04/2011 11:28



Des bons souvenirs. Le roman feuilleton est toujours à la mode, bien que l'on resente encore la touche XIXème siècle