Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

La Quête d'Ewilan, tomes 1 et 2 (Pierre Bottero)

23 Novembre 2009 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures jeunesse

Tristement, c'est le décès de Pierre Bottero qui accéléré ma découverte de cette série que je me promettais de lire depuis un bail. Je vais toutefois laisser cette information de côté pour parler de La Quête d'Ewilan...

Et ce ne sera pas forcément chose aisée.
Tout commence le jour où Camille se retrouve face à un camion qui manque l'écraser de justesse: elle ne doit sa survie qu'au passage fortuit dans un univers autre, où l'accueille un chevalier combattant une étrange créature. Les bizarreries se multiplient jusqu'à ce qu'elle découvre la vérité, accompagnée par son fidèle ami Salim: elle est en réalité originaire d'un monde parallèle au notre, où elle est l'héritière d'un pouvoir qui peut sauver les humains dans une guerre qui les oppose à d'horribles créatures, franchement peu sympathiques.

Bon.
En toute franchise, j'ai souvent pensé à une soirée fort joyeuse lors de laquelle un ami alors très gai avait déclaré philosophiquement que "Le Seigneur des Anneaux n'était qu'un film sur la randonnée." Parce que... c'est ce qui résume le plus fidèlement ces deux premiers tomes. On va dans une ville, on va dans une autre, une troupe se forme, des liens se créent et... tout ce qui m'horripile dans la littérature de jeunesse se réunit, si je suis encore un peu curieuse à la fin du premier tome, les chances que je lise un jour le dernier sont bien minces. Ma déception a vraiment été grande... j'avais lu beaucoup de positif sur l'oeuvre de Bottero et ces romans qui, d'après des collègues, a donné l'envie de lire à certains, et je m'attendais à mieux.
A classer dans ces oeuvres "passerelles", donc, qui ouvrent des perspectives aux non-lecteurs ou profanes du genre... mais au final, je n'ai trouvé dans ces pages qu'une Nième histoire de quête, où tout le monde se fait "des grands sourires", où les gentils s'aiment beaucoup et où les décisions irréfléchies ont toujours raison.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anne 24/11/2009 21:40


Oui, c'est davantage steampunk, et à mon avis, plus difficile d'accès (d'autant que le côté philosophique n'est pas absent non plus).
La trilogie Morgenstern, moi j'adore, mais un vrai bide avec les élèves. Trop compliqué, apparemment. Ils n'ont pas accroché aux personnages (qui sont plus construits que ds ewilan, c'est sûr), à
l'histoire, ...
Ils manquent de culture, peut être, pour tout saisir.


Angua 24/11/2009 22:14


Je vais creuser la question. Une autre série de fantasy jeunesse, une qui vaille le détour plus qu'Ewilan, ça doit pouvoir se trouver...


anne 24/11/2009 21:30


C'est parce que tu les lis à l'aune de ta culture (importante) de SFF (sf, fantastique, fantasy, merveilleux, ...), mais pour les gosses, tu connais une seule vraie série de fantasy à se mettre
sous la dent ? (oui, à la croisée des mondes, je viens d'y penser à l'instant. Un peu plus compliqué, tout de même)
 Il est évident que les romans s'adressent davantage à des 6è5è qu'aux plus grands, que les personnages sont assez stéréotypés, mais ... la lecture est franchement agréable, le style est
fluide. Lecture-passerelle, oui, sans doute, mais pas seulement. J'avais bp aimé et je suis sûre que j'aimerais encore. (et je garantis l'efficacité maximum pour les lecteurs-élèves ;-))


Angua 24/11/2009 21:36


Je ne doute pas une seconde de l'efficacité dans mes classes!
C'est clair aussi qu'il y a la déformation personnelle et professionnelle... mais quand même... le style est fluide parce qu'il reste simpliste, et je trouve ça dommage...
Et même si la Croisée des mondes est plus ardue, je le trouve beaucoup plus enthousiasmant! Par contre, il s'éloigne déjà de la fantasy et flirte avec le steampunk.
Sinon, en autre série de "presque fantasy" (mais davantage steampunk, ok, d'accord), la trilogie Morgenstern de Jubert!
Mais la question est intéressante, je vais chercher ce qu'on peut trouver d'autre pour la jeunesse.