Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

La danse du miroir, Memory (Lois Mcmasters Bujold)

11 Avril 2011 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

danse-miroir.jpgMise à jour expresse et tardive, mais pour une saga qui mérite toujours qu'on parle d'elle!

Un coup de mou ces dernières semaines m'a fait remettre le nez dans l'univers de Miles Vorkosigan. Comme pour chaque billet sur le sujet, je conseillerais à qui ne connait pas encore la série de filer vers Cordelia Vorkosigan (premier tome dans l'ordre chronologique des évènements, ordre différent de celui de la publication) et de se méfier de ce qui suit, qui sera court mais spoilant.

 

La danse du miroir nous donne l'occasion de retrouver Mark, le clone jumeau apparu pour la première fois dans Un Clone encombrant. Mark s'y était vu offrir sa liberté, malgré un fort reste d'amertume vis à vis de ceux qui lui ont donné vie. Plus que tout, il veut se venger de l'ensemble de Jackson et pour cela... prend la place de Miles à la tête des mercenaires Dendarii pour y organiser un raid. Tout de même moins doué que son frère, il organise une expédition qui tourne mal dont Miles vient le tirer au prix de sa vie. Si un caisson de secours traîne dans les environs, il est possible de ne pas être vraiment mort, si on a sous la main un bon médecin. Enfin, si on ne perd pas le caisson en cours de route... le personnage de Mark s'y étoffe, devenant vraiment autre chose que la marionnette croisée précédemment, y gagne en humanité et devient attachant à son tour.

 

Memory se situe peu après La Danse du Miroir. Miles a repris du service chez les Dendarii, cachant les séquelles de son memory.jpgaccident jacksionnien tant que possible, c'est-à-dire jusqu'au jour où il est pris de convulsions lors d'un sauvetage et tire sur l'homme à ramener sans pouvoir le contrôler. Aller simple pour Barrayar où l'attendent les foudres d'Ilyan, chef de la SecImp, et fin des Dendarii à cause d'un rapport passant sous silence l'évènement. Miles reprend la vie d'un planétaire, d'un jeune noble Vor et on s'y ennuierait presque avec lui, car si l'adrénaline monte encore, le suspens est bien plus ténu ici.

 

La série s'essouffle peut-être un peu avec ces deux tomes, mais on les lit néanmoins toujours avec plaisir. Ce plaisir des vieux amis retrouvés, sans prise de tête, où on est sûr d'un ensemble qui tient plutôt la route même si on se doute que les choses finiront bien.

 

Je signale d'ailleurs que les éditions J'ai Lu font renaitre de ses cendres la collections Millénaires (qui publia du bon!) et annonce une premier tome de l'intégrale des Vorkosigan, ainsi qu'un inédit dans les semaines à venir. Ne les manquez pas, certains tomes restent introuvables à prix honnête!

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article