Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Entrechats (Cécile Duquenne)

20 Juin 2010 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

entrechats.jpgCe n'est pas l'Egypte antique, et pourtant, cela y ressemble.

Shinab est une ville aux portes du désert. Le jour où le corps d'un sphinx, découverte inédite, est ramené en ville, Qâa confie l'autopsie de la dépouille à son frère Kephren avec qui il partage la même fascination pour les créatures magiques. Or, les choses tournent mal: après la découverte inattendue d'un énorme diamant en lieu et place de coeur de l'animal, Kephren est découvert aveugle, la langue arrachée et les doigts coupés après une agression d'une sauvagerie inexplicable. Qui est derrière cela? Pourquoi s'en prendre à lui?

L'enfer commence sur le lit d'hôpital de Kephren, qui doit apprendre à accepter la vie d'un infirme coupé du monde, tandis que la lutte s'accentue entre les Traditionnalistes, farouchement attachés à la magie et hostiles à toute idée de modernisme, et les Tech, qui pensent la cohabitation des fruits des sciences et de la magie des anciens possibles.

Or, la question risque de ne bientôt plus avoir à se poser: si les braconniers s'en prennent aux sphinx pour dérober leur coeur, ces garants de la magie la verront s'éteindre avec eux... les divinités encore vivantes décident d'intervenir, s'engageant dans un combat rendu complexe par une règle ancienne: hommes et dieux ne peuvent s'affronter directement...


Voilà un premier roman bien prometteur. Pour avoir suivi les aventures de sa publication sur le net, j'ai eu un peu de mal à lire avec le regard habituel, mais je me suis laissée happer au premier quart environ, pour me laisser simplement porter par l'histoire. Si quelques phrases semblent un peu maladroites, la plume est globalement sûre, riche, cultivée, et C.Duquenne a su adroitement dépoussiérer la mythologie égyptienne pour se l'approprier et créer un univers nouveau et innovant dans la fantasy. Un bon roman d'aventures, qui m'a séduite!


Par contre, je suis un peu déçue par ce premier contact avec les éditions Voy'[El]. Passée la couverture qui à mon avis dessert le contenu (mais bon, je n'y connais rien, mais alors rien en illustration, et il parait que les couvertures, que je en regarde jamais, c'est hyper-important), couverture qui dessert, donc, l'épaisseur des pages et la qualité du papier sont vraiment agréables sous les doigts. J'aime le papier épais et la mise en page aérée.

Mais alors pour ce qui est de la ponctuation des dialogues.... oh, misère. Si un euro était offert au lecteur à chaque tiret cadratin oublié ou surnuméraire, le roman serait sans doute remboursé deux fois, et c'est bien dommage pour un roman aussi bon, qui méritait mieux.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gabrielle 30/06/2010 18:33



Hello,


Point noir correctible et corrigé, même ! J'ai accepté cette semaine le nouveau BAT, avec toute la typo revue. :)


Contente que tu aies aimé le roman, en tous cas, et son univers. Merci pour ce retour détaillé sur tes impressions de lecture !


Bises,


Cécile.



Angua 06/07/2010 12:59



De mon côté, contente que l'auteur ait trouvé cet article! C'est une excellente nouvelle que les soucis typo soient
réglés, le texte mérite une mise en page correcte!



Editions Voy'el 23/06/2010 15:36



Bonjour


 


Bien d'accord avec vous concernant ce problème de ponctuation que nous espérons régler dans une prochaine révision. Le souci vient principalement du passage entre mac et pc et de l'utilisation de
word. Cette mésaventure avec Entrechats m'a encouragé à passer à QuarkXpress pour éviter que cela ne se reproduise.


 


Cordialement.


C. Guitteaud



Angua 23/06/2010 18:10



Oui, les éditions ont vraiment tout à y gagner! Heureusement, ceci est (à mon avis très humble) le seul point noir, et en plus il est correctible!