Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

En terre étrangère (Robert Heinlein)

17 Décembre 2010 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

en-terre-etrangere.jpgParfois, je me demande comment j'ai pu prétendre lire de la SF tant d'années durant sans jamais avoir lu Heinlein. Je l'ai découvert tard, avec l'Homme qui vendit la lune, et décidément, je n 'en lis pas assez souvent.

 

Alors que... franchement, si vous ne devez lire qu'un livre de SF cette année, il FAUT que ce soit En terre étrangère. Quoi, il date de 1961 et n'est pas une franche nouveauté? Et alors? Je parle souvent du plaisir de lire des choses "simples", qui vident l'esprit, accrochent les idées et ne se laissent pas lâcher.

Là, c'est le cas. En plus, il y a un sacré fond. Ajoutez à ça un humour solide, un personnage principal fabuleux.

 

Le personnage principal, justement, est un homme de Mars, L'homme de Mars, très exactement, puisqu'il est le seul à y être né et envoyé par les Grands Anciens de là-bas voir de plus près ce qui se passe sur notre belle planète.

Le pauvre est bien dépité d'ailleurs, et se voit dans un premier temps hospitalisé pour s'acclimater et "gnoquer" en toute sérénité ce nouveau monde, sans gnoquer les enjeux politiques, et oserons-nous le dire? économiques, qu'impliquent son existence.

Une infirmière le gnoque parfaitement, et se laisse toucher par la naïveté de Mike, cet E.T. perplexe devant le monde, et le sauve d'un isolement certain et des manipulations envisagées pour lui. Ne reste qu'à lui faire comprendre que faire disparaître les gens n'est pas très admis socialement, et que se rouler en boule quand on ne gnoque pas une situation n'est pas toujours possible, et tout devrait plutôt bien se passer pour lui. Heureusement, un ami journaliste qui en savait un peu trop au sujet de Mike leur a laissé une bonne adresse avant de s'évaporer dans des circonstances inquiétantes.

 

Il y a longtemps que je n'ai employé ce mot que j'aime pourtant beaucoup, mais c'est JU-BI-LA-TOI-RE!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article