Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Elliot (Graham Gardner)

18 Février 2012 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures curieuses

 

elliot.jpgAvoir avoir tapé "harcèlement à l'école" dans le catalogue de ma bibliothèque municipale, je suis tombée sur ce roman au milieu d'essais plus proches de ce que je cherchais. Je l'ai emprunté sans conviction, avec le vague espoir d'avoir peut-être un truc à proposer à lire sur le sujet. Avec lui, le très intéressant Harcèlements à l'école, de Nicole Catheline, qui a le mérite d'aborder le sujet clairement et de proposer des pistes de réflexion. Je ne peux que conseiller ce titre si le sujet vous intéresse, mais entre les deux, c'est clairement Elliot dont je veux garder une trace.

Elliot est un souffre-douleur, un de ces vrais gamins victime sans qu'on sache trop pourquoi. Oh si, on se doute que ses vêtements défraîchis et son caractère rêveur n'aident en rien, mais, et c'est là que le profond réalisme de la situation m'a interpellée, rien qui n'explique comment un enfant ou un ado "lambda" devienne un véritable bourreau face à la faiblesse.

Dès les premières pages, nous le voyons intégrer un nouveau lycée. Elliot vit dans la peur, calcule chaque geste, chaque attitude, pour passer inaperçu, mais pas trop non plus, il doit aussi réussir, mais juste suffisamment. Chaque contact avec l'autre est source d'angoisse et de réflexions sans fin sur ce qu'il doit faire, ne pas faire, pour ne pas retomber dans la spirale qu'il a quittée. Son nouveau lycée se veut de bonne réputation, mais par définition, accueille des adolescents. L'âge où les phénomènes de groupe sont les plus violents. De victime, Elliot devient simultanément témoin et complice, malgré lui, surtout lorsque les Gardiens, grands organisateurs des lynchages demandent à le rencontrer pour qu'il devienne l'un des leurs...

J'ai lu ce roman avec un oeil particulier. D'une part, l'enseignante qui se demande comment, p***, b***l, m**de, faire quelque chose pour calmer un beau cas de mise au ban dans sa classe. D'autre part, l'ancienne animatrice/formatrice BAFA qui a passé un bon paquet de semaines à décortiquer les relations dans les groupes et à tenter d'en faire comprendre les mécanismes les plus courants. D'autre part encore, l'oeil de la lectrice, qui s'est laissé entraîner dans un roman haletant, où les angoisses d'Elliot sont palpables, les personnages criants de réalité, et le scénario efficace. L'auteur a réussi à retrouver les interrogations adolescentes et à mettre en scène la complexité des relations de domination qui poussent l'individu à l'extrême, et si mes collégiens sont encore un peu jeunes, voilà néanmoins une beau texte à proposer à des plus âgés.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article