Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Diverses choses lues...

5 Avril 2013 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

 

 

 

... et pour lesquelle je suis en dèche de temps pour de longs articles.

 

bal-givre.jpgBal de givre à New York, de Fabrice Colin. Peut-être pas la meilleure façon de découvrir cet auteur, dont j'ai lu du bien ici et là, tout en ayant lu des avis nuancés sur ce roman.

Nuancée, je le serai aussi. Anna, lycéenne solitaire, a perdu une partie de ses souvenirs quand elle est invité au Bal à ne manquer sous aucun prétexte, celui organisé par la famille de Wynter, riche héritier d'une famille colossale. Au début, une belle fantasmagorie si on laisse de côté l'aspect conte de fée de l'histoire. Les belles robes, les bellâtres, les grandes déclarations passionnées... tout cela prend un peu de trop de place à mon goût, surtout aux côtés de foules de détails alléchants. Le domestique sans bras et télépathe, par exemple, le monde qui se délite autour d'Anna... un univers de plus en plus étrange et inquiétant. Hélas ! Gâché par la fin. J'ai l'impression de spoiler en le disant, mais il a quand même écrit la conclusion que j'interdis à mes élèves en classe à tout exercice d'imagination. Pour en rester à eux, même si je n'ai pas franchement aimé cette lecture, je pense que ça peut bien passer auprès d'eux.

 

 

La Ligue des gentlemen extraordinaires (Alan Moore, Kevin O'Neil). Est-il bien besoin de présenter ? Je me suis régalée ! Rien ne vaut un comics de temps en temps, surtout en fin de soir.

 

  Le Diable est au piano, délectable recueil de Léo Henry. J'en causerai par ailleurs, mais ce fut un tel plaisir que je m'en diable.jpgvoudrais de ne pas l'évoquer ici. Des personnes aussi variés que Corto Maltese, Cendrars, Indiana Jones, le diable, de la bibliophilie, de l'érudition, des styles fluctuants d'un texte à l'autre et merveilleux... si comme moi, vous vous êtes roulés par terre de bonheur avec Rouge gueule de bois, lisez le Diable est au piano. Sinon lisez Rouge gueule de bois.

 

Un abandon (il y avait longtemps) : Le carrefour des parallèles d'Yseult Le Goarnig.

J'ai persisté cent pages, finalement agréablement surprise par ce qui ressemble à de l'auto-édition (pour une fois qu'on ne trouve pas une coquille à chaque ligne et que l'ensemble est lisible!), mais... mais non. Je crois que je fais un bloquage sur ce qui peut ressembler à un truc initiatique avec gros mystère dans un univers de fantasy. Rajoutez à ça un début d'intrigue politique, vous m'avez perdue. La même impression que pour la Somme des Rêves de Nathalie Dau : rien de concret à lui reprocher, mais je me suis sentie incapable de m'intéresser aux personnages et au monde dans lequel ils évoluent

 

 

Enfin, edit du lendemain pour un oublie de taille. A la recherche d'un cadeau pour un enfant de ma connaissance, je suis tombée sur ça :

kiki.jpg

Un bouquin avec un bandeau pareil, ça ne me laisse pas indifférente. La littérature scatophile pour jeunes enfants, ce n'est pas ma tasse de thé, mais  les nombreux clins d'oeil  et les commentaires des divers requins qui nagent autour de Kiki m'ont bien fait rire. Il doit y avoir du vrai, quand on aimé Huis Clos, on aime Kiki fait caca.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

help with outlook 24/12/2013 12:20

I am really happy that I landed up here while surfing on daily basis. Got to know about three books from this single post. I think I should try out “The Devil in the Piano” since I like such stuffs a lot.

luciole 26/06/2013 23:35


Celui qui a créé  ce bandeau a eu un éclair de génie !

Acr0 07/04/2013 14:29


Oui je ne trouve pas non plus que le bal de givre à NY soit le meilleur titre pour découvrir Colin :/
Le comics me tente aussi, mais je n'ai pas encore franchi le pas.

Angua 07/04/2013 19:14



Si tu veux tenter du bon comics du même auteur, je te conseillerais plutôt V pour Vendetta, encore plus réjouissant !


Je retenterai Colin... depuis cet article, je me suis souvenue que j'en avais déjà lu Sunk (écrit avec D. Calvo) il y a des lustres, mais je n'en garde qu'un souvenir très flou. On verra selon ce
qui tombe sous la main.