Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Colère (grosse)

10 Novembre 2009 , Rédigé par Angua Publié dans #Un journal semi-littéraire

Ceux qui me connaissent savent que je suis une grande râleuse, et que j'ai rapidement un langage des plus fleuris quand je m'agace (d'ailleurs, j'en connais quelques uns qui, suivant mon élégant exemple, parlent de "foutrechiottes" plutôt que d'assureurs, mais ceci est une autre histoire).
Quotidiennement, je trouve sujet à piquer des colères dans l'actualité, particulièrement fertile en conneries, dégouliniaiseries, et non-sens politiques.  Mais ce blog n'étant pas composé de billets d'humeur, je me modère et vais cracher mon fiel agacé ( juste titre, toujours) ailleurs.
Mais LA... il est question de littérature.
De liberté d'expression.
 
Avez-vous entendu parler d'Eric Raoult?
J'ai découvert ce personnage hier, dans cet article ahurissant. La mâchoire m'en est tombée.
Qu'un député tienne de tels propos me scandalise. Vivre dans un pays où un tel homme a été élu m'inquiète et m'effraie...
Décidément, la démocratie va mal. J'avoue qu'en plus de la colère, j'éprouve un réel malaise en lisant ce genre de choses.
En illustration, une suggestion de lecture de circonstance, pour la peine.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier Tomasini 24/11/2009 09:16


Finalement les propos de cet individu (dois-je dire cet élu du peuple ?) ne fait qu'étayer les propos de la lauréate.
Et concernant la coloration "politique" des derniers lauréats et de beaucoups d'artistes en général (je ne compte pas doc gynéco, ni Christian Clavier), il faudrait se souvenir que napoléon disait
quelque chose de ce genre : "Les bons poètes sont contre moi et les mauvais avec moi".

Il en a toujours été ainsi. Non ?


Angua 24/11/2009 11:06


Si, en effet!
Et tu as tout à fait raison: cette réaction illustre parfaitement ce que dénonçait Marie Ndiaye!