Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Béhémoth - Léviathan II (Scott Westerfeld)

26 Décembre 2011 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

behemoth.jpgEnfin la suite de Léviathan ! Si vous ne l'avez pas encore lu, je ne peux que vous conseiller de passer votre chemin, ce qui va suivre est à base de spoilers.

 

Le précédent roman laissait Deryn alias Dylan et Alek à bord du Léviathan, après l'association contre nature de technologies clankers et des créatures darwinistes qui avait permis la survie des occupants du dirigeable animal. Après une première scène de bataille contre des cuirassés allemands, l'arrivée à Istanbul est repoussée et les autrichiens plus que jamais regardés avec méfiance. Enfin, la destination est atteinte et... Alek et deux de ses hommes en profitent pour s'évader. En parallèle, Deryn accompagne le Dr Barlow chez le sultan, à qui la savante souhaitait offrir l'un des précieux oeufs qui attendaient l'éclosion dans la salle des machines... la ville est sous tension et le sultan n'est plus qu'une marionnette, tandis que la présence allemande laisse peu de doutes sur le parti qui sera choisi dans la guerre mondiale imminente.

Bref, le background est complexe (enfin, c'est un grand mot, on reste au rayon jeunesse) et l'univers toujours aussi fascinant. Par contre... par contre, si j'ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, les personnages deviennent décevant. Deryn se fait toujours passer pour un garçon et y parvient à merveille, ce qui rend d'autant plus dérangeantes ses interrogations sentimentales au sujet d'Alek. Plusieurs passages arrivent comme des cheveux sur la soupe, donnant franchement l'envie de lever les yeux au ciel, tout comme certains éléments m'ont semblé à la limite de la cohérence... Les projets du Dr Barlow au sujet des Loris perspicaces, par exemple. Mettons que l'explication arrivera dans le dernier tome.

Un roman bien agréable au final, grâce à la richesse de l'univers uchronique et des réalisations humaines, mais j'y regrette vraiment les rebondissements téléphonés et une présence un peu trop grande de la question sentimentale. Trop grande à mon goût, ce n'est pas l'essentiel de l'histoire, mais... c'est déjà trop.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article