Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le treizième conte (Diane Setterfield)

17 Mai 2009 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures curieuses

Une idée de lecture piochée sur la blogosphère, voilà quelques temps déjà. Et bien pioché, j'ai l'impression de l'avoir vu sur des centaines, que dis-je des milliers de blogs déchaînés d'enthousiasme!
Et...
Bon, ce n'est pas la première fois que ça m'arrive, mais j'en suis étonnée chaque fois: je lis des commentaires réjouis, je me réjouis moi-même quand j'ai le livre entre les mains et je trépigne presque en lisant les premières pages à l'idée que je vais me régaler.
Puis l'enthousiasme retombe... c'est exactment ce qui m'est arrivé aec le Treizième conte.
Margaret Lea est née et a grandi au milieu des livres dans la boutique de son père, bouquiniste et lecteur passionné. Dès les premières pages, on comprend ce qui fait que de nombreux lecteurs se retrouvent dans la prose de Setterfield: la narratrice ne se prive pas de dire à quel point elle lit, aime lire, lit toujours, est bien installée sous sa couette pour lire, aime lire, aime les livres. Bon, ok, on est en terrain connu, et moi j'aime lire, moi aussi j'aimerais y passer ma vie, et je n'avais pas besoin qu'on insiste autant sur le sujet.
Heureusement, l'intrigue en elle-même se met en place rapidement: Margaret est invitée par Vida Winter, auteur au succès mondial, à écrire sa biographie. Son histoire vraie, celle que personne n'a jamais pu obtenir.
La voilà donc partie dans une immense maison, écouter une vieille dame qui raconte une histoire digne d'un roman.

Soyons honnête: ce roman se lit d'une traite. L'écriture est parfois un peu poussive, mais se laisse lire tranquillement. Par contre, l'histoire... je ne sais qu'en dire si ce n'est que ce n'est absolument pas ma tasse de thé. Les histoires de secret de famille, bof, bof. J'avoue que les personnages des jumelles attirent l'attention sérieusement, et que je me serais presque laissée prendre au jeu...mais seulement de loin. L'ensemble est trop réaliste, les hasards des retrouvailles trop faciles... seule la conclusion, l'explication de nombreux mystères d'Angelfield, le domaine où Vida Winter a passé son enfance arrive de manière inattendue.
Pour conclure, on ne peut pas dire que je regrette ma lecture... mais elle ne m'a pas apporté grand-chose.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sandra 30/05/2009 14:37

J'ai été conquise par ce roman ! Ce que tu dis n'est pas faux mais mon enthousiasme m'a fait fermer les yeux sur les longeurs qu'il pouvait y avoir.

Angua 30/05/2009 18:38


Je reconnais qu'il a des côtés séduisants... auxquels je n'ai pas vraiment été très sensible!


stephanie 22/05/2009 20:41

Décidelmment, je viens de lire un autre avis sur le même livre :)bon il est dans ma LAL, un jour :)

Angua 22/05/2009 22:49


Oui, ce titre a vraiment beaucoup circulé sur les blogs! C'est d'ailleurs comme ça que je l'ai découvert!


hydromiel 18/05/2009 15:51

Je l'ai vraiment beaucoup apprécié celui ci.

Angua 18/05/2009 19:25


Oui, je me souviens de ton article! Malheureusement, si ce sont en gros les mêmes aspects que toi qui m'ont plu... ce n'est pas autant!


Alwenn 18/05/2009 15:04

C'est vrai que je n'en ai lu que du bien pour l'instant. Mais ton avis n'est pas si négatif que ça. Le lire d'une traite, ce n'est déjà pas si mal... ;) Il est dans ma PAL de toute façon, alors je le lirais prochainement (ou pas... une PAL est tellement évolutive ! )

Angua 18/05/2009 19:27


Oui, il se lit bien, c'est une grande qualité! Et même si je ne l'ai pas aimé tant que ça, il n'est pas totalement désagréable. J'en attendais certainement beaucoup trop...


Karine:) 18/05/2009 14:41

Dommage... moi qui ai tellement aimé! Et ce même si j'avais deviné une grande partie du truc (pas tout... mais une grande partie quand même)  Mais bon, il en faut pour tous les goûts!!

Angua 18/05/2009 19:27


Au moins je n'avais pas tout deviné! Néanmoins, il m'a déçue... l'intrigue était peut-être un peu trop facile!