Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Envie de Mangas...

15 Février 2009 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures curieuses

En quête de lectures simples pour cerveau fatigué, faute de Diana Gabaldon sous la main, j'ai entrouvert un sac déposé par un ami, à faire passer à une autre amie, qui avaient tous deux découvert par hasard leur passion commune pour les mangas lors d'une soirée chez nous.
Les mangas, j'avoue que ce n'est pas mon truc. J'avais déjà tenté une ou deux fois, sans être convaincue. Déjà, lire en commençant par ce qui est habituellement la fin me demandait un effort énorme, voire impossible après des années de conditionnement européen.
Néanmoins, le manga m'intrigue. C'est un genre qui réussit à faire s'approcher de livres des élèves absolument réfractaires à tout ce qui peut y ressembler de loin (ou de près, ils ne sont pas sectaires), et rien que ça...
J'ai commencé par une approche sérieuse et théorique voilà quelques semaines avec le numéro hors série de la revue Beaux-Arts consacré au sujet. A l'heure actuelle, je ne l'ai toujours pas lu en entier, mais je me sentais déjà en territoire plus familier après avoir compris comment fonctionne le genre. A l'origine, il s'agit de feuilletons dont la durée de vie (et donc le nombre de volumes) dépend entièrement du succès rencontré auprès du public (et là, je comprends mieux pourquoi les Dragon Ball et autres Saint Seya qui ont bercé mon enfance forment de si grosses piles dans la partie garde-meuble de ma bibliothèque. Comment ça, j'ai une partie garde-meuble? Eh bien oui, les livres d'un ami parti au bout du monde sans savoir s'il reviendrait un jour sous nos lattitudes, mais très attaché à ses livres, qui leur cherchait un toit d'adoption. Mais laissons là l'aparté.)
J'ai donc pioché dans ce qui attendait dans notre salon le premier volume de la série Enfer et paradis. Par chance, il se lisait dans le sens habituel.
Mais...
Autant le dire tout de suite, ça m'a laissée de marbre. Je sais que cela fait partie du genre, mais les actions s'enchaînent bien trop vite à mon goût et les personnages passent leur temps à se taper dessus sans raison véritable, enfin, sans raison autre que vouloir être celui qui tape le plus fort. Là-dessus, une brigade mal identifiée arrive pour châtier tout ce petit monde, qui (in)vraisemblablement n'est pas censé se battre dans ce qui semble être une école où on apprend... à se battre justement. Un volume m'a suffi.
Toutefois, je ne voulais pas en rester là.
Remettant la pile à qui de droit, j'en ai profité pour demander de la lecture à l'autre fana de mon entourage. Précisant bien que je ne voulais pas de Shojo (oui, quand on apprend les mots savants, il ne faut pas laisser passer l'occasion de les caser dans une conversation!), ce à quoi elle a répondu que me connaissant, oui, le Shonen serait mieux... (NB pour les novices: le Shojo se destine aux adolescentes, brasse les histoires d'amour à l'eau de rose, le Shonen se destine lui au garçon, alliant scénario aux émois de jeunes japonais obsédés par les petites culottes. En gros, hein. Je ne prétends pas encore être spécialiste).

Et c'est ainsi que j'ai lu hier soir la série des Rose Hip Rose.
Et vous savez quoi?
J'ai même apprécié (merci aux schémas très pédagogique du début, enfin, de notre fin habituelle, qui expliquent enfin de façon claire par quelle bulle de quelle case commencer pour s'y retrouver!).
Bon, il faut être honnête: l'histoire n'est pas fracassante (une lycéenne appartient aux forces spéciales de la police, rencontre un lycéen qu'elle intrigue, des gros méchants prennent la mairie de Tokyo en otage, mon dieu que va-t-il bien pouvoir se passer?), mais a le mérite de rebondir sans arrêt et de présenter de la cohérence, malgré les allures clairement feuilletonnesques de l'ensemble.
Tout ça pour dire... que j'y reviendrai certainement en période grande fatigue! Mais que je n'ai pas (encore?) eu de révélation quant au genre du manga...


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pseudo 21/02/2009 14:37

S'pas possible de ne pas trouver chaussure à son pied dans le manga. Bon, j'exagère un peu, évidemment, mais je te mets de coté Le pays des cerisiers et Au temps de Botchan. Si tu passes à la médiathèque tu peux aussi tenter Gen d'Hiroshima (tu as dû au moins en entendre parler, et bien ça vaut le coup). J'ai aussi beaucoup aimé Le cercle du suicide.Bonne lecture, et bonnes vacances !

Angua 21/02/2009 14:43


Merci pour ces précieux conseils et les mises de côté!
Je prends note pour Gen d'Hiroshima  et pour le Cercle du suicide. Si j'arrive à décoller, je pense faire un tour à la médiathèque renouveler mon stock cet après-midi, mais
j'avoue que le plaisir du premier jour de vacances...
Excellentes vacances à toi aussi!