Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Esperluette

17 Novembre 2008 , Rédigé par Angua Publié dans #Un journal semi-littéraire

J'ai participé ce week-end à une formation sur Esperluette. Mais qu'est-ce donc, me demanderez-vous? Un outil créé pour être utilisé dans le cadre des formations BAFA, et aussi dans les centres de loisirs. (certains se demanderont peut-être comment je me suis retrouvée à ce genre de formation bien loin de l'Educ'Nat', j'en profite pour faire mon coming-out: voilà une bonne dizaine d'années que de la formation BAFA, j'en fais aussi!)

Au-delà de la réflexion et des apports plus théoriques, hyper intéressants, nous nos sommes plongés dans pléthore d'albums pour la jeunesse... et qu'est-ce que c'était bon! J'ai découvert plein de titres et j'en suis ressorite avec l'envie d'aller passer quelques heures dans les rayons jeunesse des bibliothèques.
Voilà donc quelques uns des itres qui valent vraiment le détour, à mon très humble avis:

Touche pas à mon corps, Tatie Jacotte! de Thierry Lenain. Une histoire pleine d'humour pour les enfants, mais bourrée de clins d'oeil pour les adultes, où la narratrice apprend à l'école que son corps est son corps et que personne n'a le droit d'y toucher. Pas même Tatie Jacotte qui fait des baisers qui aspirent le sang, même si lui dire bonjour fait partie des obligations pour ses parents s'ils souhaitent hériter de sa grosse maison un jour...
Non seulement, le ton est paticulièrement drôle, mais les illustrations sont absolument savoureuses!


Marius, de Latifa Alaoui raconte, cette fois encore à travers une narration à la première personne, l'histoire de Marius sont les parents ont divorcé et retrouvé chacun un amoureux. Encore des illustrations magnifiques, pour une histoire très belle.


Zagazou, de quentin Blake. Cet illustrateur est avant tout pour moi celui qui imagé Roald Dahl, et jamais ej n'étais posé la question de ce qu'il avait pu faire à côté: la réponse est là. Zagazou apparaît unbeau jour chez Georges et Bella, une créature étrange qui prend diverses formes, parfois connues (l'éléphant, le phacochère...) parfois non, au fur et à mesure des étapes de la vie.... une belle métaphore des différents âges.


Et enfin, le dernier, le seul que, pour le moment, j'utiliserais sans hésiter dans un temps de formation: Pourquoi tu pleures? de Alexakis Vassilis. On ne peut pas vraiment dire que ce livre raconte une histoire. Tout comme on peut se demander à quel point ce livre évoque la maltraitance.
Seule une mère parle, en parallèle d'illustrations qui représentent son enfant, le jour d'une promenade jusqu'au parc. Toutes les interprétations sont possibles si on s'en tient au texte: l'enfant ne parle pas, un narrateur non plus, qui peut dire sur combien de temps s'enchaînent les propose, en parallèle à quels évènements? Mais les images sont là, et font froid dans le dos. Les remarques que peuvent faire des parents au quotidien prennent ici une autre dimension, qui amène à s'interroger sur la relation éducative et ses dérives. Je ne peux pas dire que j'ai aimé cet album, mais il démontre en tout cas un sacré talent de la part de celui qui l'a écrit.

Et pour conclure: maintenant, je sais ce qu'est une esperluette!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article