Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Autobiographie d'une courgette (Gilles Paris)

25 Juin 2008 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures curieuses

Un roman aussi bref que jubilatoire!

Le sujet n'a pourtant rien de gai. Courgette, Icare pour l'état-civil, vit seul avec sa mère, alcoolique, dépressive, parfois violente avec lui. Malgré son jeune âge il a compris l'origine du problème: son père est parti avec, idée curieuse, une poule, et le ciel a quelque chose à voir dans l'histoire. Qu'à cela ne tienne! Le jour où il trouve un revolver, le problème devrait pouvoir se résoudre en tuant ledit ciel.
Le projet tourne mal: sa mère arrive, par le bruit alertée, et semble désapprouver le projet. Surtout quand elle prend une balle et joue à la morte, comme ces femmes toute molles dans les films. Bien conscient d'avoir fait une bêtise, Courgette file se cacher au grenier où il sera à l'abri des coups, jusqu'à ce que monsieur Raymond, gendarme de métier, vienne l'en déloger pour l'emmener dans un foyer.
Sceptique dans les premiers temps, Courgette finit par être convaincu par sa nouvelle vie et ses nouveaux amis, aussi perturbés soient-ils, tout comme il finit par s'habituer à l'idée que sa mère est finalement partie pour ce ciel honni, même s'il doute qu'elle préfère jouer de la harpe à boire des bières.

Une histoire personnelle qui pourrait sembler tragique, traitée avec un ton qui ne l'est en rien. Le style de Paris se veut enfantin sans toujours l'être, et m'a rappelé plus d'une fois Le Petit Nicolas qui m'a toujours particulièrement réjouie. Un bémol toutefois: à plusieurs reprises je me suis interrogée sur ce qu'il fallait comprendre de Courgette... Simplement un pauvre gamin, ou un léger handicapé mental? Au final, un peu des deux, mais je trouve dérangeant d'hésiter ainsi sur la lecture à faire de certains commentaires, attribués à l'enfance, mais qui m'ont rappelé des raisonnements rencontrés avec des handicapés.
Et puis, l'image des services sociaux en France... on pourrait croire que l'éducatrice qui se laisse tripoter par le maître nageur, ou celle qui n'a pour vie et pour famille que les enfants du foyer sont caricaturales, mais la réalité ressemble étrangement à ce qui fait sourire, voire grincer des dents.
Néanmoins, un moment de plaisir, qui doit durer une petite paire d'heures!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article