Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le passage des éphémères (J.Harpman)

17 Mars 2008 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

La langue de Jacqueline Harman fait du bien. Elle a une expression belle, poétique, parfois désuète mais douce à l'oreille silencieuse de la lecture... Lire Le passage des éphémères m'a fait un bien fou.
Il s'agit d'un roman épistolaire, de lettres échangées entre des astronomes et des amis proches. Des personnages étranges évoquent leurs rencontres, leurs amitiés, leurs amours... Et leur histoire.

passage.jpgCelle de Delphine, vieille dame facétieuse qui vit un amour à distance depuis toute une vie, ouvre le roman en évoquant une rencontre: une jeune fille croisée aux hasards d'une rue qui lui rappelle quelque chose sans qu'elle ne puisse remettre le doigt sur le souvenir concerné. 
Comme dans Les Liaisons dangereuses, tous se connaissent ou finissent par se rencontrer. Le lien se fait autour d'un couple improbable: une femme qui refuse tout contact physique et un homosexuel avec qui elle partage une profonde estime. Mais là n'est pas l'intrigue. Y a-t-il vraiment une intrigue d'ailleurs?
Je me suis posée la question plusieurs fois durant ma lecture, tant l'impression de "tranche de vie" est présente. Pourtant, elle est là, sous-jacente, et malheureusement dévoilée par le 4e de couverture: les immortels existent, certains sont parmi nous, cachés, changeant de vie dès que les soupçons les approchent.

Je n'irai pas plus loin dans mon résumé ni dans ma critique: je garde surtout une "impression" de lecture. Celle du calme, de la sérénité de l'écriture... et, contrairement au précédent qui m'a révulsée, des références, des clins d'oeil, des allusions, des auteurs... de la présence littéraire dans chaque page! Et que c'est bon quand ce sont les écrivains qui nous soufflent des idées de lecture! Presque meilleur que de sentir la connivence de la référence reconnue...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article