Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Un chapeau de ciel (T.Pratchett)

3 Février 2008 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

chapeau.jpgDepuis que je le sais malade, ouvrir un roman de Pratchett me procure une sensation nouvelle. Je sais qu'ils sont maintenant en nombres potentiellement limités. Certes, je ne viens pas de le découvrir; mais c'est un peu comme s'il avait déclaré qu'il arrêtait d'écrire: je me dis qu'il faut d'autant plus savourer chaque page...

Un chapeau de ciel suit Les ch'tits hommes libres, dans une série de romans destinés à la jeunesse un peu en marge des Annales du Disque-monde. On y retrouve Tiphaine Patraque, jeune sorcière qui part maintenant en apprentissage, et surtout, les inénarrables Nac Mac Feegles. Ah, les Nac Mac Feegles! Des lutins qui remettent en place les idées sur tout ce qu'on peut imaginer au sujet du peuple des fées. Ils sortent de leur terrier pour venir en aide à Tiphaine, victime d'un Rucheur (une horreur magique qui prend possession de ses victimes, les choisissant de préférence pleines de pouvoir), et sont appuyés dans cette tâche de la célèbre Mémé Ciredutemps.

Ce roman ne peut se limiter à l'intrigue: il faut parler des Feegles! Pour lesquels Pratchett a cette fois pensé à un lexique qui confirme ce que pensait tout lecteur du précédent opus: ils sont mal embouchés, braillards, et finalement fort simples à comprendre: tant qu'il y a du danger et de la boisson, ils touchent du doigt le bonheur absolu.

Un excellent Pratchett donc! Je l'ai même préféré au précédent, où la présence permanente du Causse avait un poids... presque oppressant. Ici, nous revenons à des valeurs sûres: de bonnes vieilles sorcières (parfois, des "michantes geiantes sorcières", pour tenter une traduction en Feegle), de la têtologie (même si elle n'est pas nommée ainsi), un univers magique parallèle où on suit tout ce qui se passe (oui, la bataille du précédent m'avait laissée perplexe).

A lire donc! Mais pas forcément pour découvrir l'auteur, trop de références échapperaient au profane et lui retireraient de la saveur ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Algernon 06/02/2008 07:13

Je l'ai acheté dés sa sortie comme chaque Terry Pratchett depuis des années mais je ne l'ai pas encore ouvert. Le précédent avec Tiphaine Patraque m'avait déçu. Je ne serais dire pourquoi, peut-être que j'apprécie moins les romans "jeunesse" que les autres.

Angua 06/02/2008 11:57

J'avoue que moi aussi, j'aime un peu moins ses histoires destinées à la jeunesse... toutefois, celui-là m'a paru meilleur que le précédent! Peut-être simplement parce qu'on y retrouve Mémé Ciredutemps, unevaleur sûre.Mais je m'étais déjà fait la réflexion en lisant Le fabuleux Maurice et les rongeurs savants:  c'est quand il écrit pour un public plus "vaste" qu'il est meilleur.

olivia 04/02/2008 19:51

Ravie de voir que tu lis toujours, ça faisait longtemps que tu n'avais pas écrit tes articles!tjs très intéressant de te lire, ça m'aide parfois à choisir des livres!!J'ai changé de blog:  suis tjs sur auféminin, oli2704, olivia, david et shoshana.biz et bonnes lectures