Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le choix de Sophie

10 Décembre 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures classiques

sophie.jpgQu'il est délaissé, ce blog, mais qu'il est délaissé!

Pourtant, j'ai lu. Et bossé mes cours d'étudiante, et bossé les cours pour mes élèves, et lu, et fait de l'allemand, et...

Et lu Le choix de Sophie. En pointillés, je l'avais commencé en quête d'un roman réaliste qui mettait en scène un personnage de survivant, puis d'autres lectures plus urgentes se sont imposées ou presque...

Pour résumer: le narrateur, Stingo, rêve de devenir écrivain. Après des déboires en tant que lecteur dans une maison d'édition new-yorkaise, il s'installe au "palais rose", pension familiale où il espère trouver tranquilité et inspiration. L'inspiration, certes, mais de tranquilité point... Réveillé une nuit par les ébats de ses voisins, il découvre leur histoire d'amour tumultueuse et passionnée. Sophie, catholique rescapée des camps de concentration, et Nathan, s'aiment et se déchirent avec fracas. Très vite, Stingo sympathise avec ce couple fusionnel, fasciné par le charisme hors pair de Nathan, et surtout fou amoureux de Sophie.

Ce roman est magnifique. C'est d'ailleurs ce qui lui permet de tenir dans la longueur: peu d'actions sur peu de temps, mais une précision psychologique, l'épisode juste au bon moment, et surtout, en filigrane, le passé de Sophie dans la Pologne nazie construisent une histoire fascinante. Le goût du détail juste donne un réalisme presque dérangeant au roman et a piqué mon intérêt là où il le fallait.

Ce n'est pourtant pas une oeuvre que je qualifierai d'exceptionnelle, ou qui m'aura plus davantage qu'un bon roman de SF. Le concept de l'"histoire d'amour" me laisse toujours indifférente, mais je pense que c'est dans ma nature, mais l'intimité dans laquelle parvient à nous faire entrer Styron a réussi à m'interpeller. Le double sujet n'y est pas indifférent: la folie de Nathan n'a pas été sans me rappeler des souvenirs et l'histoire de Sophie, son personnage et son désarroi ne peuvent que toucher.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas 30/06/2009 13:59

Ce qui m'a le plus marqué dans cet excellent roman, c'est la rare qualité de la plume de Styron. J'ai également apprécié le fait que ce ne soit pas qu'un roman sur les camps, mais aussi sur l'amour, le sexe, l'écriture, la folie... Une oeuvre extrêment riche.

Angua 30/06/2009 14:03


Je suis entièrement d'accord, un roman foisonnant. Qui mérite une relecture, même si elle ne sera pas pour tout de suite.