Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Dr Bloodmoney (P.K.Dick)

8 Novembre 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

Il est temps de se mettre à jour dans mes lectures, qui commencent à dater!

Pour résumer... la fin du monde. L'apocalypse nucléaire a eu lieu, en 1972.
Stuart balaye devant la boutique qui l'emploie lorsqu'il aperçoit le dr Bluthgeld entrer chez le psychiatre qui fait face au magasin, homme au visage mondialement connu car l'une de ses erreurs de calcul est à l'origine de ladite apocalypse...
Ce même jour, Hoppy Harrington, phocomèle (le 2e que je croise chez Dick...) vient se faire embaucher pour réparer des téléviseurs dans la boutiqe où travaille Stuart... handicapé, effrayant, il a un pouvoir étrange sur les appareils électriques qu'il peut faire fonctionner sans même y toucher...
Et puis, l'apocalypse a lieu à nouveau. 
La nouvelle société renait, la narration se précise sur une petite communauté où Harry a trouvé sa place... Et bien trouvé sa place, au point d'en être devenu un notable. Le Dr  Bluthgeld est présent lui aussi, sous une autre identité, accablé par le poids de la culpabilité, persuadé d'avoir été à l'origine du second holocauste.
Autout de ce petit monde, un satellite tourne avec à son bord un homme, seul, unique lien entre les communautés humaines...
La vie a donc repris, a priori régulée, dans un univers traditionnel d'après les années qui suivent une catastrophe. Jusqu'au jour où Stuart arrive dans la communauté, renvoyant à Harry l'image d'un passé méprisant qu'il refuse... au moment où ses étranges pouvoirs ont crû de façon inquiétante...

Je prends toujours autant de plaisir à lire Dick, au-delà de la nostalgie adolescente de cet auteur qui est un de ceux qui m'ont révélé la SF. Br Bloodmoney  est beaucoup moins classique qu'il n'y paraît, les interrogations sur l'humanité et ce qui la forme, la fait, fondamentalement, à savoir les relations et les enjeux de pouvoir, épaississent singulièrement l'intrigue. Et la folie humaine est omniprésente, sous-jacente à chaque instant quand elle ne saute pas au visage du lecteur...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article