Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le dernier Homme (M.Atwood)

30 Septembre 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

Le temps me manque... et me manque cruellement, car j'aimerais prendre celui de détailler mes impressions de lecture  après Oryx and Crake (titre anglophone du roman susnommé).

Le narrateur est a priori seul survivant humain après une catastrophe biologique, un virus qui a ravagé l'humanité sans lancer d'autres survivants. Auprès de lui, les Crakers, gentilles créatures primitives, généreuses, incapables d'un raisonnement complexe, considèrent Snowman, ledit narrateur, comme un intermédiaire entre une divinité et eux-mêmes.
Au fil des chapitres, Snowman se remémore ce qui les a amené là. Son enfance dans une zone réservée aux nantis, loin des plèbezones, car son père travaillait dans un élevage de Porcons, porcs élevés pour la culture d'organes transplantables aux hommes. Sa mère, révoltée contre un monde qui joue avec la nature et criant d'inégalités. Puis Crake, l'Ami, le seul ami de l'adolescent qu'il était, avec qui il aperçoit un jour par hasard le regard d'Oryx sur un Pornmmomm..

Difficile de dire que cette histoire est belle car il s'agit du récit d'une déchéance, celle de l'humanité et de ses valeurs... la course au profit et au confort entraîne l'homme à sa chute dans ce roman, thématique loin d'être novuelles. Oryx and Crake est à la fois l'histoire de la chute et de la survie, de la survie d'un homme seul, qui résiste tant bien que mal à la folie.

Ce n'est pas le meilleur souvenir de lecture que je garderai de Margaret Atwood (ah, l'inénarrable Servante écarlate...), mais encore un vrai bon roman de la part de l'auteur.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article