Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Corpus Christine (M.Mohanney)

24 Janvier 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures curieuses

Voilà un bien étrange roman...

Un homme est condamné par sa femme à vivre sur le sol. Après un amour trop parfait pour être honnête, elle est devenue la pire des tortionnaires, et le texte nous livre les réflexions et le quotidien du narrateur, contraint de ramper...

Ce roman est indéniablement écrit, mais absolument malsain. Le style vif, les phrases agréablement travaillées pour donner l'illusion d'une spontanéité entachée de folie rendent le roman facile et rapide...

J'ai des difficultés pour trouver les mots qui pourraient qualifier Corpus Christine. L'ambiance du huis-clos n'est pas étouffante comme on pourrait l'attendre, le sadisme de la bourrelle est dépassé par le masochisme du torturé, fou amoureux de celle qui le séquestre... Ce sentiment inattendu m'a mise mal à l'aise. Mais peut-être pas autant que le dénouement de l'oeuvre, attendu, obligé, presque décevant dans ce roman qui se voulait en marge.
Lire la suite

Ce que disent les morts

21 Janvier 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

Je crois ne pas avoir lu Dick depuis mon adolescence... Et pourtant, il fut l'un des auteurs qui m'a ouvert à la SF. Une de ces révélations, qui ont la force particulière de la découverte littéraire...

Cette longue nouvelle m'a d'autant plus déçue. Un homme meurt, et contrairement à ce qui est désormais possible, il ne peut être "éveillé" en semi-conscience pour continuer à communiquer avec les vivants. Au même moment, une voix qui ressemble étrangemnt à la sienne se fait entendre, en provenance de l'autre bout de l'univers...

L'idée de la semi-vie a le génie dickien, mais le reste est somme toute des plus classiques. Une lecture agréable, je n'arrive pas à définir si j'ai été déçue car j'en attendais trop où parce que ce texte est de moindre qualité que ce que j'ai pu lire par ailleurs du même auteur.
Lire la suite

Harry Potter and the goblet of fire

21 Janvier 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures jeunesse

est-il vraiment nécessaire d'en rajouter au sujet d'Harry Potter?

Un univers que j'apprécie beaucoup, car de la bonne littérature jeunesse... Et si j'ai choisi ce tome pour le relire en anglais, c'est bien parce qu'il est à mon avis le meilleur.

Je regrette d'avoir eu le sentiment, sur plusieurs détails, de voir l'auteur se laisser des portes de sortie... Je m'explique: Dumbledore prend l'air amusé et sourit dans une situation qui ne le mérite pas. Lue et relue, la scène, rien ne justifie son attitude... Alors? Un détail qui aurait pu permettre à l'auteure de ne pas en faire qqun de gentil jusqu'au bout, au cas où une inspiration nouvelle la prenne?
Lire la suite

De bons présages

11 Janvier 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

Il est rare que je relise, même Pratchett pour qui cela m'arrive!
 
Mais De bons présages... qu'il fut bon de s'y replonger!
Pour resituer l'histoire, il s'agit de l'Histoire, celle qui se construit depuis la nuit des temps. D'un côté, le Bien. De l'autre, le Mal. Avec chacun un envoyé sur Terre, qui s'y plaisent plutôt bien et ont évolué avec leur temps.
Ils sont donc plus que dépités quand la nouvelle tombe: l'Antéchrist arrive, et l'Apocalypse avec! Voilà qui n'est pas pour arranger leurs affaires... d'autant plus qu'Agnès Bidule, sorcière du XVIIe, avait bel et bien prédit les choses (souvenez, ces fameuses prédictions qui n'ont eu aucun succès puisqu'elles étaient toutes vraies...)
IL y a si longtemps que je l'avais lu que je l'ai réellement redécouvert. Depuis ma première lecture, je connais beaucoup mieux Pratchett et Gaiman et les apprécie toujours autant. Les retrouver ensemble, et reconnaître cette fois ce qui vient de l'un de l'autre n'a qu'ajouté du plaisir à ma lecture. Il y a longtemps que je n'avais ri en lisant, et là, c'était vraiment de bon coeur, car non seulement le style est drôle, mais le reste l'est aussi tout en restant dense... Il faut lire ce roman...
Lire la suite

les captifs du temps

6 Janvier 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures jeunesse

Je vais être brève. Au bout de trois chapitres, j'ai commencé une lecture en diagonale, incapable de me concentrer sur autant de misère narrative et de poncifs...

 

Un roman qui partait pourtant sur de bonnes idées, mais vraiment inutile.

Lire la suite

Sally Lockhart, T.1

6 Janvier 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures jeunesse

La deuxième moitié du XIX à Londres. Sally vient de perdre son père, et se voit confiée à une vieille tante peut enthousiaste de cette responsabilité.

Elle se lance dans une enquête pour mieux comprendre comment son père a disparu et prend rapidement conscience qu'elle est en danger de mort. Pour quoi? Quel est ce fameux rubis lié si étroitement à son enfance? Que signifie ce cauchemar récurrent qui la réveille en pleine nuit?

 

Bon. Un bon roman jeunesse, sans réelle originalité, mais qui a le mérite d'être bien écrit. Bien loin en tous cas de la trilogie du même auteur, A la croisée des mondes, qui lui est un roman exceptionnel.

Lire la suite

L'Utopie

3 Janvier 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures classiques

L'Utopie, de Thomas More...

 

A mon avis, un de ces textes fondateurs trop peu lus finalement. Je ne lis vraiment pas assez de classiques purs et durs. Un texte comme celui de More m'a procuré un plaisir rare, celui de la saveur des tournures des siècles passés, des idées cent fois évoquées mais jamais lues dans le texte...

 

La société proposée par More et ses Utopiens est une forme absolue de totalitarisme et d'idéalisme. Finalement, ma formation littéraire a commencé entre autre par les contre-utopies. Par du Bradbury, du Orwell, du Barjavel... par l'horreur du totalitarisme.

Mes premières expériences d'écriture sérieuse se sont naturellement placées sous la même thématique. parce que... l'utopie est ce bonheur rêvé, cette société parfaite et inaccessible dans l'imaginaire collectif. Et pourtant si cauchemardesque, lue avec un regard de notre siècle...

Dès sa conception, l'île d'Utopie était totalitarisme et annihilation de l'individu, mais correspondait à un idéal de valeurs... mais des valeurs qui refusent l'existence de la personne en tant que telle et bride la liberté indiiduelle en prétendant la protéger.

 

La réflexion reste toutefois passionnante et dense. Quelque part entre interrogations politiques, philosophie, théologie... si le premier livre est long, le second est une pure merveille.

 

Qu'ajouter , si ce n'est qu'il faut absolument s'y penser, pour aller au-delà d'unsimple extrait?

Lire la suite

Finalement, non!

3 Janvier 2007 , Rédigé par Angua Publié dans #Un journal semi-littéraire

Bon, après quelques réactions, je reste à moitié... histoire de sécuriser les pistes, et multiplier les sources... à savoir, après moult tergiversations, et souvenance de l'existence de cette révolution technologique qu'est le copier/coller... je vais blogger en double. Voilà, comme ça chacun pourra garder ses habitudes de lectures...

Que de présompotions de ma part, vous n'êtes pas si nombreux que ça à passer me voir...

 

Lire la suite