Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Capitaine Futur - L'Empereur de l'espace (Edmond Hamilton)

5 Avril 2017 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures curieuses, #Un journal semi-littéraire, #Lectures classiques

Je ne suis pas très friande de pulps, ni de SF de l'âge d'or, et je ne suis pas sûre que j'aurais cédé à la curiosité en m'offrant un Capitaine Futur... mais... la joie des SP a oeuvré !

Capitaine Flam était l'un des héros de mon enfance. Je dis parfois que mon amour pour la SF s'est révélé avec Philip Ebly, mais le terrain avait été défriché par toute une clique d'animés du Club Dorothée, bien avant que je ne me penche sur ce qu'on trouvait en bibliothèque. Et Capitaine Flam... vraiment, je l'aimais. Au point de n'en avoir revu aucun épisode à l'âge adulte, de peur d'être déçue et de voir disparaitre la magie attachée au souvenir.

Là, par contre, découvrir les origines, ça me paraissait moins dangereux... et j'ai un peu trépigné en découvrant les deux premiers bouquins.

 

Capitaine Futur ? Ne cherchez pas. C'est lui, c'est bien lui, le Héros qu'on appelle à la rescousse, dont le seul nom suffit pour faire trembler le Vilain et le Méchant ! Ses acolytes sont les mêmes (quoi que... "le petit copain Ken" ? On le voit plus tard ?), l'ambiance délicieusement désuète, et l'humanité retient son souffle quand il arrive à son secours.

Ici, la mission est de taille (évidemment). Un mystérieux Empereur de l'espace serait à l'origine d'un virus terrible qui fait régresser ses victimes, les ramenant à leur condition simiesque ! C'est cousu de fil blanc, les rebondissements sont improbables, chaque situation désespérée se voit résolue de justesse et toujours avec panache. Le Capitaine Futur a bien conscience de son caractère exceptionnel, ses gadgets et ses fidèles amis sauront toujours le tirer d'affaire et venir à bout de l'ennemi.

Un grand moment de lecture suranné, dont je me suis délectée, autant par le plaisir des retrouvailles que pour la naïveté touchante d'un héros d'une autre époque.

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pascal 08/04/2017 11:06

Bonjour,
Je suis heureux de voir que l'on a les même références (Philippe Ebly ! Quel bonheur, je lui avais écrit et il m'avait répondu par une longue lettre. Que d'émotions pour le jeune fan que j'étais). Bon j'étais aussi fan de Capitaine Flam aussi, puisque cela fait 15 ans que j'ai créé et que je continue d'animer "Le Site du Capitaine Flam" (www.capitaineflam.free.fr). Alors pour la question de Ken (Johnny Kirk dans les romans) en fait il n'apparaît qu'une fois dans les romans mais les japonais ont essayé de le caser dans un maximum d'épisodes (où il ne sert à rien) mais je pense qu'il était important pour eux qu'il y ait un enfant dans l'équipe.
Amitiés galactiques,
Pascal.

Angua 08/04/2017 18:43

Bonjour,
Merci pour votre commentaire ! Où je découvre l'existence de votre site d'ailleurs !
Toute aussi galactique (et à un point...),

Angua