Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Barroco Tropical (José Eduardo Agualusa)

28 Décembre 2016 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures curieuses

... ou comment apprécier un bouquin avec le sentiment de passer totalement à côté.

Prise de l'envie de lire de la SF africaine (si, si, ça existe), j'ai trouvé à deux reprises ce titre dans des bibliographies sur le sujet, trouvées sur des sites en lesquels j'ai toute confiance. Ok, l'un d'eux le présente comme fantastique plutôt que SF, mais je ne suis pas sectaire, ni attachée aux étiquettes, et le fantastique est un peu ma came aussi.

Bon.

 

Le narrateur principal, Bartolomeu, voit tomber du ciel une femme au moment où sa maîtresse, Kianda, lui annonce leur rupture définitive. Nous sommes en Angola, à Luanda, ville hallucinée et fascinante dans laquelle les personnages nous font découvrir la folie des tours à peine habitée par une population trop pauvre pour ses hauteurs, mais grouillante de vie dans ses sous-sols, ou un asile respectant les "méthodes de soins traditionnels". Au nombre de ceux-ci, l'ingestion de plumes d'ange noir. L'ange noir, fil fantastique du roman, se rappelle à nous de temps à autre... jusqu'à la révélation finale à son sujet.

Finalement, foin de fantastique, ou trop ténu pour qu'il me parle, mais un roman qui m'a absorbée et a fait vadrouiller mon esprit. Un effet de "trop réel" pour moi s'est ajouté à la lecture, le hasard faisant que je travaille cette année avec deux adolescents fraichement arrivés d'Angola, mais un plaisir gâché à double titre. Cette impression tenace d'avoir attendu l'argument fantastique sans vraiment le trouver et... la fin.

ATTENTION ! SPOILER DE LA PIRE ESPECE !

Oui, la fin. Kianda se suicide et on apprend que c'est pare qu'elle se savait condamnée. Non, mais, sans déconner ? Tout ça... pour ça ? Sachez-le, je lis de la SFF entre autre (avant tout ?) pour laisser de côté ce genre de réel ultra-glauque, et là, non, sérieusement, c'était le meilleur moyen de me laisser sur une impression de gâchis.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article