Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Le monde englouti (J. G. Ballard)

15 Juin 2016 , Rédigé par Angua Publié dans #Post-It, #Lectures SFF, #Lectures classiques

Post it pour un roman qui mériterait mieux (et ne sera certainement pas le seul de la catégorie)...

A voir les images de la ville où j'ai grandi sous les eaux, à voir celles des environs et d'un peu plus loin, j'ai senti l'urgence à lire ce roman. Ballard, c'est toujours grand et douloureux, et pas vraiment joyeux.

Kerans est biologiste, en mission dans une ville d'Europe sous les eaux. Tout est tellement noyé que plus personne ne sait vraiment de laquelle il s'agit, d'ailleurs, ce qui n'a pas tellement d'importance maintenant que la majeure partie d'une humanité décimée vit dans les pôles et que les principales interrogations portent sur la montée de la températute. La faune et la flore ont bien changé depuis notre ère, il semblerait que l'homme évolue aussi, remontant malgré lui dans le temps dans ses rêves de Trias...

 

Le monde englouti (J. G. Ballard)

Face à la catastrophe, l'humain reste finalement tel qu'on le connait, et sombre peu à peu dans la démence, malgré des apparences trompeuses. L'eau monte, décroît artificiellement avant de mieux submerger ce qu'on aurait cru revoir d'humanité... et c'est douloureux, aussi bien pour Kerans que le lecteur, mais je n'ai pas regretté de m'y être plongée. Même entre deux coups d'oeil à la cave pour voir si l'avancée de la situation méritait de pomper encore.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article