Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Silo (Hugh Howey)

10 Avril 2014 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

Silo (Hugh Howey)

Tout commence avec la mort du Shérif Holston. Dans le Silo, il est simple de mettre fin à ses jours : manifester son envie de voir le vaste monde, au-delà du sas, suffit à une condamnation à la peine capitale. La méthode d'exécution est simple : elle consiste d'ailleurs à équiper le condamné d'une combinaison qui lui permettra de survivre à une sortie, juste le temps de nettoyer les caméras qui en donnent une image à l'intérieur.

Bien sûr, le choix de cette mort dérange et interpelle les vivants. Surtout ceux qui l'ont bien connu et savent à quel point la disparition de sa femme, dans des circonstances bien proches, l'avait affecté quelques années plus tôt. Son adjoint et le maire descendent dans les étages inférieurs du silo rencontrer celle qu'ils estiment susceptible de prendre sa place, avec en tête des questions et des pensées souvent proches de l'interdit. Le Silo est profond, la descente est longue et nous fait visiter ce monde souterrain, modèle d'ordre et d'obéissance, jusqu'à la rencontre avec Juliette, véritable personnage principal du roman, et véritable rebelle aussi.

Allez, vous la sentez, la révélation progressive sur le complot et la révolution qui grondera bientôt ? A moins de n'avoir jamais lu de dystopie, ni de romans dans ce genre d'univers clos, le tout saute aux yeux dès les premières pages. Ceci dit, Silo a toutes les qualités du page-turner, on sait ce qui va arriver, mais le suspens fonctionne, les questions tournent autour du comment ?, du qui va mourir ? et du mais quoi dehors ?, en tirant sur les grosses ficelles du roman à points de vue alternés, bien classique des ateliers d'écriture américains, mais bien maitrisé aussi. Et l'alchimie prend. Les pages se tournent. On regrette seulement de savoir que là, histoire d'ajouter un chapitre ou deux, il y a aura tel ou tel évènement, fatalement, mais au fond, ce n'est pas bien grave, je n'ai pas lu Silo d'une traite, mais presque, et si je n'en retiendrai sans doute pas grand chose, ça ne manquera pas si la suite me tombe entre les mains.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lorhkan 13/04/2014 14:49

Page-turner, c'est ce qui définit le mieux ce roman qui n'invente rien, mais réutilise efficacement les codes du genre. ;)

Angua 21/04/2014 15:50

C'est tout à fait ça !

Acr0 12/04/2014 22:21

Le suspense a très bien fonctionné pour moi, j'avoue :) Et puis je lis très peu de huis clos, au final. Par contre, il y a une suite et je ne sais pas si je serai aussi charmée.

Angua 21/04/2014 15:50

D'ailleurs, je me demande s'il avait auto-publié la suite aussi... ce ne serait pas étonnant ! D'un autre côté, je la vois bien avec du happy end et une grande réunification des Silos, vu que la vie à l'extérieur a l'air un peu corsée pour l'instant.

Escrocgriffe 12/04/2014 22:23

J'éprouve la même crainte...

Escrocgriffe 11/04/2014 22:13

Je l’ai lu l’année dernière, et j’ai passé un excellent moment. C’est vraiment génial que l’auteur se soit auto-publié, quelle histoire !