Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Berazachussets (Leandro Avalos Blacha)

6 Mars 2014 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF

Il parait que les zombies sont à la mode, mais à part le consternant Vivants d'Isaac Marion (et le fameux Guide de survie, lors de sa sortie, donc plutôt avant la vague), on ne peut pas dire que j'avais lu sur le sujet.

Et voilà Berazachussets. Vous le savez peut-être, je suis pleine d'a priori, j'ai entre celui qu'un roman venu du bout du monde doit m'apporter son lot de surprise. Surtout s'il vient d'Amérique du Sud. Ne cherchez pas, la faute à Gabriel Garcia Marquez.

Couverture

De l'inattendu, il y en a, dans ce roman. Tout commence avec quatre vieilles... copines, appelons-les "copines", femmes d'âge mûr qui vivent ensemble et découvrent lors d'une promenade le corps de Trash. Trash est jeune, grosse et étrange. Et pour cause ! Elle n'est autre qu'un zombie, qui tend à prendre de l'embonpoint à une vitesse étonnante. N'écoutant que leur curiosité, les quatre femmes ramènent Trash chez elles. Coup de chance, l'une d'elle tue un peu par hasard un charlatan qui lui proposait de communiquer avec son ex-mari, ordure finie, et les voilà avec un corps sur les bras, dont Trash s'accommode parfaitement...

L'ambiance est plantée, et tout est à l'avenant. L'univers perd ses codes logiques, le monstre n'y est pas celle qu'on croit mais bien les hommes de la ville où elle évolue, une ville où tout est pourri, corrompu jusqu'à la moelle, à part peut-être dans les quartiers les plus pauvres où il ne reste plus rien à perdre et quelques miettes à gagner. J'ai été déroutée à plusieurs reprises dans les débuts de ce roman, mais une sorte de fascination simpliste opère, on se demande jusqu'où l'improbable nous portera et comment les salauds seront punis, car dénoncer aussi fort les vices humains appelle à un châtiment. Qui arrive, absolument pas par là où on l'aurait attendu, d'ailleurs (non, ce n'est même pas du spoiler).

Un roman étrange, qui se lit facilement, mais m'a laissée un peu sur ma faim. Ou m'a écœurée par la profusion d'éléments incongrus, qui ont le mérite de faire sourire sans qu'on sache toujours à quel degré les accepter.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Escrocgriffe 07/03/2014 12:56

J’ai entendu de bonnes critiques sur ce roman, il faudrait que je lui donne sa chance ;)
Sinon en ce qui concerne « Vivants », j’avoue avoue avoir été aussi sceptique sur certains points (édulcorés). Le bouquin se laisse lire, mais ce n’est pas non plus un chef d’oeuvre...

Angua 07/03/2014 14:01

Celui-là est clairement une curiosité ! Je reste réservée, mais il mérite qu'on s'y penche !