Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

La Comtesse de Cagliostro (Arsène Lupin), Arsène Lupin, une vie (André-François Ruaud)

11 Décembre 2013 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures curieuses

Depuis quelques mois, je lis de manière anarchique et éparpillée l'excellent Arsène Lupin, une vie, d'André-François Ruaud. Sachez-le, ce n'est pas chose simple. Pas à cause du bouquin en lui-même (érudit, bien écrit, j'en reparlerai peut-être quand je l'aurai terminé), mais parce que c'est une lecture qui appelle beaucoup d'autres, dont, quelle surprise... des lecture d'Arsène Lupin.

couverture

C'est un personnage que j'aime bien, qui me rappelle mon enfance et avec lequel j'ai eu de bonnes expériences avec mes élèves (et même avec un inspecteur passé un jour par-là, c'est dire), et que je connaissais finalement bien mal. Un aventurier, un gentleman cambrioleur, ok, mais au fond, QUI est vraiment Lupin ? Voilà la question à laquelle se propose de répondre A.-F. Ruaud, reprenant d'abord des éléments biographiques de Leblanc, posant le contexte historique, et entremêlant le tout d'événements contemporains de Lupin, fictifs ou réels (la carrière de Fantomas, par exemple). Bref, un délice que cet ouvrage.

Mais, mais, mais...

J'aime aussi Lupin pour le plaisir de découvrir, et je ne m'étais jamais posé trop de questions à son sujet. Mais voilà, il s'avère bien plus complexe et intéressant que je le croyais naïvement, et... se pose le dilemme du spoiler. Mais s'il y a bien un titre que je voulais lire de manière urgente avant d'aller plus loin, c'était la Comtesse de Cagliostro.

Nous y découvrons un Lupin, jeune, fringant, amoureux, qui visite clandestinement sa belle alors que le père de celle-ci vient de le rejeter comme un malpropre. Au retour d'un rendez-vous galant, le voilà intrigué par une réunion étrange, à laquelle participe le beau-père potentiel : un procès sommaire a lieu, avec dans le rôle de l'accusé une femme d'une beauté rare, à la vie et aux pouvoirs a priori incroyables. Ce n'est pas que son esprit chevaleresque qui le pousse à sauver la belle. Il croyait aimer, avant elle, mais ce qu'il partage avec la Comtesse de Cagliostro, criminelle de haute niveau est bien différent de l'attachement adolescent connu jusqu'alors... nous assistons ici à la formation du Grand Lupin, le rusé, le fier, l'invincible. En quelques mois, il devient celui que je connaissais, voleur plein de panache qui se fait un devoir de ne jamais tuer.

Voilà un pur roman d'aventures qui dissimule une histoire d'amour, et une bien belle. On me l'aurait dit, j'aurais fait la grimace, mais c'est pourtant vrai. Deux esprits forts s'affrontent à coups de duperies et de passion, et, malgré un style facile, on se demande pourquoi La Comtesse de Cagliostro n'est pas restée dans les listes de classiques qu'on trouve ici et là.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Escrocgriffe 14/12/2013 10:53

C’est vraiment un personnage attachant ! Pour la petite histoire, Maurice Leblanc avait contacté Sir Arthur Conan Doyle pour écrire à quatre mains un cross over entre Sherlock Holmes et Arsène Lupin, mais l’écrivain britannique n’a jamais dénié répondre… :( Du coup, Leblanc a écrit "Arsène Lupin contre Herlock Sholmès » ;)

Angua 18/12/2013 18:46

Un autre titre que je n'ai pas lu ! J'ai aussi pris conscience de la quantité qu'il me restait à découvrir !