Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  Journalsemilitteraire

Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? a.k.a Bladerunner (Philip K. Dick)

22 Octobre 2013 , Rédigé par Angua Publié dans #Lectures SFF, #Lectures classiques

Couverture

Je dois être dans une période nostalgique pour relire tant de choses... mais là encore, le souvenir était si loin que ce fut comme une découverte ! Comme à l'époque, je découvrais la SF grâce à Dick, exposé sous la forme de gros omnibus dans la bibliothèque où je me fournissais, j'ai replongé dans la fascination des origines...

Dès les premières pages, l'immersion est totale et le monde dense. Deckard, un chasseur de prime, se réveille avec l'orgue d'humeur pour commencer une journée comme une autre, à la poursuite d'androïdes clandestinement arrivés de la colonie martienne où ils travaillent à de basses besognes. La terre devient stérile, réduisant l'expansion humaine, interdisant la vie à des espèces de plus en plus nombreuses, et faisant de la possession d'un animal vivant l'ultime signe de richesse... à moins que ce ne soit le dernier palliatif à la profonde solitude des hommes, habitants de vastes immeubles délaissés, où leurs vies sont déclassées.

Deckard est invité à commencer sa nouvelle mission (l'élimination de Nexus-6, nouvelle série un peu trop proche de l'humain) par une visite à la fondation Rosen, créateur des androïdes. Il y rencontre la fascinante Rachel, élément clef de la suite de sa quête...

Je sais, d'autres l'ont dit et redit avant moi, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? est un chef d’œuvre. Je le répéterai quand même. Derrière ses allures de roman policier, Dick pose la question de ce qui fait l'humanité et de ses sentiments les plus profonds, sur fond d'un futur noir et, hélas, toujours aussi crédible (la VO date de 1968). Un texte grandiose et intemporel, qui répond à la perpétuelle question de savoir ce qu'est un classique : il suffit de s'y plonger.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lorhkan 31/10/2013 08:55

Un chef d'oeuvre oui, ça me donne envie de lire d'autres Dick, tiens ! J'en ai tant à découvrir (avec l'excellente initiative de la collection Nouveaux Millénaires de rééditer des omnibus pour se rapprocher d'une intégrale complète)...

Angua 04/11/2013 23:04

L'envie est bien arrivée chez moi aussi ! Avec celle de relire les autres lus dans ma jeunesse. Après Philippe Ebly et Barjavel, c'est vraiment avec lui que j'ai commencé la SF.

Escrocgriffe 25/10/2013 20:11

Je suis bien heureus de savoir que Philip K. Dick a eu le temps de découvrir les rushs de Ridley Scott juste avant sa mort. Il parait que l’écrivain avait été émerveillé par ce qui allait devenir un autre chef d’oeuvre… du septième art. :)

Escrocgriffe 26/10/2013 00:26

Je t'en prie ;)

Angua 25/10/2013 21:24

Je viens d'aller lire, merci pour le lien ! :D

Escrocgriffe 25/10/2013 20:58

Tu as l'anecdote dans le making of du dernier coffret Blade Runner... Il y a aussi un article qui traîne sur le Net, on a les impressions de Dick juste après avoir vu le film, c'est très émouvant... :
http://screencrush.com/philip-k-dick-blade-runner/

Angua 25/10/2013 20:51

Je ne connaissais pas l'anecdote ! Lire le roman m'avait déjà donné sacrément envie de revoir le film, découvert à la même période de ma folle jeunesse...